La neige de culture

Canon à neige

Neige de culture

La neige de culture est de plus en plus utilisée dans les stations pour nous donner la possibilité de skier et allonger les saisons ? Après avoir longtemps suscité des a priori négatifs, le processus rentre progressivement dans les moeurs. Vous vous posez encore des questions ? Voici les réponses.

Comment la neige de culture est-elle fabriquée ?

La neige de culture, c’est de l’eau transformée en cristal sous l’effet du froid. On pulvérise un mélange d’eau naturelle et d’air et dès que la température extérieure descend en dessous de zéro degré, un cristal de neige se forme. Le processus n’a rien de chimique.

D’où vient l’eau utilisée pour fabriquer l’or blanc ?

L’eau prélevée pour la fabrication de la neige de culture provient, au choix, du milieu naturel, du trop plein des réseaux d’alimentation en eau potable, des barrages ou des retenues d’altitude (60%). Un mètre cube d’eau permet en moyenne de produire deux mètres cube de neige.

Quel est son impact sur l’environnement ?

La construction de retenues d’altitude comme le prélèvement de l’eau en milieu naturel ou dans les barrages sont soumis à une importante réglementation. Côté consommation énergétique, un mètre cube de neige de culture produite consomme aujourd’hui deux fois moins qu’il y a dix ans (2,8 kWh). Enfin , concernant la végétation, l’impact de la neige de culture est quasi nul, la fonte des neige étant simplement décalée.

>>  [En live] Nouvelle saison, nouvelle équipe !

Les commentaires sont fermés.