Comment se repérer sur les pistes ?

Vous débarquez en station pour la première fois ? Si vous n’êtes pas un habitué du ski alpin, il ne sera peut être pas évident de vous repérer au milieu du domaine skiable. Pour vous éviter de mauvaises surprises, Weloveski vous propose un petit briefing avant de chausser les skis.

 

Savoir lire le plan des pistes

Lorsque vous ne connaissez pas la station, le plan des pistes est indispensable pour comprendre la configuration du domaine skiable. Il est en général disponible aux caisses ou à l’office de tourisme. Si vous ne savez pas lire une carte, pas de panique ! Le plan des pistes n’est pas conçu comme une carte IGN. Le relief y est représenté par un dessin en perspective de votre environnement. Sur certains plans, les parties plus foncées vous indiquent même les versants à l’ombre ! C’est une information à prendre en compte : la neige y sera plus froide. Enfin, au moment d’établir votre parcours, pensez à vérifier le sens de glisse de la piste. Lorsque le dessin porte à confusion, une flèche indiquant le sens de la descente est généralement ajoutée.

Vous remarquerez surement des abréviations désignant les remontées mécaniques. Besoin d’une petite traduction ? TK indique un téléski, TSF un télésiège à pinces fixes, TSD un télésiège débrayable (le siège ralentit pour l’embarquement et le débarquement), TC désigne une télécabine et TPH un téléphérique.

 

Des vertes, des bleues, des rouges et des noires : les pistes vous en font voir de toutes les couleurs !

Cette classification vous permet de connaître la difficulté de la piste avant de vous y engager. Les vertes et les bleues correspondent à des pentes assez faibles, adaptées aux débutants. Les rouges sont déjà plus engagées. La couleur noire quant à elle, peut donner deux indications : elle annonce soit une piste très raide, soit une piste à la fois pentue et non damée. Dans tous les cas, ne vous y aventurez pas si vous n’êtes pas un skieur confirmé.

>>  Tout savoir des first layers* pour ne pas en tenir une couche ! *sous-vêtements techniques

Les couleurs attribuées aux pistes sont matérialisées sur le plan des pistes, mais aussi sur le terrain grâce à des balises rondes. En plus de la couleur, ces panneaux comportent deux autres informations : le nom de la piste sur laquelle vous vous trouvez et un numéro. Les numéros, qui sont en ordre décroissant lorsque vous descendez, vous permettent de connaître la longueur de la piste.
Bon à savoir : les pistes sont également délimitées par des jalons de couleur qui vous guident en cas de brouillard pour ne pas sortir du tracé de la piste !

Piste Les Rhodos - Les Contamines-Montjoie - © Antoine Douniol

Piste Les Rhodos – Les Contamines-Montjoie – © Antoine Douniol

 

La zone d’embarquement des remontées mécaniques : une flopée d’information à récupérer.

Le départ d’une remontée mécanique fourmille d’informations qui peuvent aussi vous aider à mieux vous repérer sur les pistes. Vous y trouverez souvent un schéma ou le nom des pistes desservies par cette remontée et des indications sur leur ouverture. Parfois, on vous fournira aussi des indications sur l’état de la neige ou sur les liaisons que vous pouvez effectuer au sommet de la remontée.
A noter : se repérer dans la file d’attente, c’est important aussi ! Pendant les périodes d’affluence, il peut arriver que le personnel de la station crée un couloir spécial le long de la file d’attente, afin de faire passer les élèves des écoles de ski ou de permettre aux personnes seules de compléter les sièges vides. On appelle cela des « single line ».

 

Télésiège Le Marais - Tignes - © SWiTCHagency

Télésiège Le Marais – Tignes – © SWiTCHagency

 

>>  Ouverture des stations de ski pour la saison 2015/2016 : soyez les premiers sur les pistes !

A présent que les pistes n’ont plus aucun secret pour vous, se repérer va devenir un jeu d’enfant ! Si vous voulez prolonger vos journées de ski, il va dorénavant falloir trouver une autre excuse que « je me suis perdu ! »…

Les commentaires sont fermés.