Le ski et les enfants, mode d’emploi

Avant de faire aimer le ski à vos bambins, il faut les familiariser à la neige et à cette atmosphère hivernale et montagneuse. Nous vous conseillons donc d’abord d’aider votre enfant à apprivoiser cet environnement grâce à des activités extérieures telles que la construction de bonhommes de neige, les balades en raquettes ou les incontournables descentes en luge. Cette dernière introduit la notion de glisse et de vitesse et prépare l’enfant aux sensations nouvelles du ski.

ski enfants

Crédit photo : Julia Vandenoevert and Sarah Wieck, Keystone Resort

 Le ski est un plaisir !

Pour un enfant, et c’est encore plus vrai lorsqu’il est débutant, le ski doit être un amusement, un moment déstressant. Pour une première pratique, l’école de ski est une excellente solution. Fort de leurs savoirs, les moniteurs aident l’enfant à travailler sa confiance, à appréhender son corps et ses déplacements, ce qu’un parent, même bon skieur, peut avoir du mal à transmettre. Si votre budget vous le permet, préférez le cours de ski individuel. Il s’instaure alors une vraie relation élève – professeur. Pédagogie, encadrement et patience sont ainsi les maitres-mots pour pratiquer le ski sereinement.

Pour les plus jeunes, de nombreuses stations proposent un éveil au ski à travers des jeux de neige.

La récompense peut aussi faire partie des moyens pour motiver l’enfant dans la pratique du ski. Ils seront fiers de vous montrer leurs efforts et de vous prouver leurs progrès en affichant leurs médailles de niveau certifiées par l’ESF.

Des conditions idéales

La réussite de l’expérience de l’enfant résulte en partie du degré de confort durant l’activité. L’enfant doit être au chaud, c’est évident, mais également à l’aise dans sa tenue et avec son matériel, à commencer par les chaussures. Elles doivent être confortables, à la bonne taille (un pouce de plus par rapport à la semelle du chausson) et maniables. Préférez des skis courts pour un enfant débutant, il aura plus de précision dans ces mouvements.

>>  Forme : Des conseils pour bien manger pendant un séjour au ski.

La météo est également une composante essentielle : la température, le vent, les intempéries sont autant de facteurs qui peuvent nuire à l’expérience de votre enfant. Il est donc important de choisir la station où vous pratiquez et le moment pour l’activité ski. De même la saison est un critère déterminant, optez pour des premières vacances au ski printanières. Le soleil se fera plus chaud et vous trouverez sur les pistes le calme propice à l’apprentissage de l’enfant.

En fonction de son niveau, choisissez un terrain qui lui corresponde et adaptez la durée de pratique de l’activité. Enfin l’effort en montagne provoque la faim, ayez le réflexe d’avoir des encas sucrés dans vos poches.

La chute

Les enfants n’ont pas la même perception du risque qu’un adulte, mais les parents leur communiquent fréquemment leur stress. Il faut donc mettre de côté ses propres appréhensions de parent et apprendre à votre enfant que la neige ne fait pas mal. Par contre, l’impact après une chute, oui ! En règle générale, un enfant aime se faire des frayeurs, mais la chute constitue un échec et offense l’enfant dans son orgueil. Les pleurs sont bien souvent la conséquence d’une colère plutôt que d’une réelle blessure. En dédramatisant la chute, elle en devient drôle et fini les petites contrariétés.

Le fait qu’un enfant aime le ski ou non résulte de son expérience passée. En respectant le maximum des critères évoqués ci-dessus, vous optimisez les chances que votre enfant aime le ski.

Les commentaires sont fermés.