Cinq pistes mythiques à découvrir absolument

Elles se nomment Bellevarde, Sarenne ou la Verte et elles ont fait rêver plusieurs générations de skieurs. Voici tout ce qu’il vous faut savoir, en quelques mots, sur cinq des pistes les plus prestigieuses des stations de ski françaises.

Crédit photo : Laurent SALINO Alpe d’Huez Tourisme

Crédit photo : Laurent SALINO Alpe d’Huez Tourisme

La Sarenne de l’Alpe d’Huez

La Sarenne de l’Alpe d’Huez est d’abord connue pour être la noire la plus longue d’Europe.
Ses seize kilomètres de descente et 1800 mètres de dénivelé font d’elle « la » piste à découvrir pour tout vacancier séjournant sur « l’île au soleil » pour la première fois. Elle est née en 1976, après que Georges Rajon, maire de l’Alpe d’Huez, ait émis le souhait de transformer ce hors-piste en itinéraire balisé. Au fil des ans, Sarenne est devenue un savant mélange de passages engagés et de zones plus accessibles, très appréciées des familles. Un trésor que la station tient plus que jamais à valoriser puisqu’elle n’a pas hésité à l’équiper de nouveaux enneigeurs afin de la rendre praticable du début à la fin de l’hiver.

La Face de Bellevarde de Val d’Isère

La Face de Bellevarde est sans aucun doute « la » piste française possédant la renommée la plus importante dans le monde. C’est là qu’a eu lieu la descente des Jeux Olympiques de 1992, marquée par la médaille d’argent du Français Franck Piccard. Bellevarde accueille également des épreuves de la coupe du Monde de ski alpin à l’occasion du Critérium de la Première Neige, organisé à Val d’Isère depuis 1955. Chaque mois de décembre, les meilleurs skieurs mondiaux se retrouvent, non sans appréhension. Le relief et les ruptures de pentes de la Face en font en effet l’un des tracés les plus redoutés du cirque blanc. Dans un registre moins compétitif, Bellevarde a la particularité d’être éclairée la nuit. Un spectacle magnifique qui vaut à lui seul le détour.

>>  Megève - Guide de la station

Le Mur Suisse d’Avoriaz

Le Mur Suisse se situe au cœur du domaine des Portes du Soleil et relie Avoriaz, et plus précisément le haut du télésiège de Chavanette situé à 2217 mètres, à la station de Champéry, 400 mètres plus bas… en Suisse. C’est d’ailleurs ce qui explique son nom. Il s’agit d’une piste noire particulièrement raide et longue. Elle n’est jamais damée et s’avère donc être un véritable défi pour les skieurs. Suivant la météo et la fréquentation, vous aurez ainsi la possibilité de la pratiquer en version mur de bosses (forte fréquentation et nombreux passages) ou immense champ de poudreuse (lendemain de chute de neige). Et si le luxe, c’était de pouvoir choisir ?

La Verte des Houches

La Verte des Houches est en réalité… une noire ! C’est même la piste la plus engagée de cette station familiale de Haute-Savoie voisine de Chamonix Mont-Blanc. Elle sert régulièrement de terrain de jeu à la coupe du Monde de ski alpin. En 2016, après plusieurs années de pause, le cirque blanc y fera son grand retour, un événement à ne pas manquer. La Verte est connue des meilleurs skieurs pour ses nombreuses ruptures de pentes et ses passages mythiques de « La Cassure », du « Rocher Blanc » ou encore du « Goulet », qui rythment la descente. Plus accessoirement, si vous avez la chance d’y aller, n’hésitez pas à lever les yeux. Vous pourrez alors profiter d’une vue à couper le souffle sur les sommets alentours (Drus, Aiguille du Midi…).

>>  Saint-Lary Soulan - Guide de la station

La Jean Blanc de Courchevel

La Jean Blanc, fameuse piste noire située au Praz, porte le nom de l’un des pères fondateurs de Courchevel. Elle est surnommée la « piste de la vérité », démarre à 2137 mètres et se termine aux alentours de 1200 mètres. Son tracé, technique, demande un niveau de pratique confirmé. Les murs de bosses alternent avec du ski au milieu de la forêt, offrant pour finir une magnifique vue plongeante sur la vallée de Saint Bon. La Jean Blanc  a accueilli la première compétition internationale organisée à Courchevel, en 1966.

Les commentaires sont fermés.