Comment faire ses premières traces dans la poudreuse ?

Tous les adeptes de liberté et de sensations fortes ont un jour rêvé de s’élancer dans la poudreuse, sur des pentes vierges de traces. L’évolution du matériel permet aujourd’hui à tout skieur (ou presque) de tenter l’expérience. Pourquoi pas vous ?

Quelques conseils pour bien se lancer

Skier dans la neige fraîche est tentant pour beaucoup de pratiquants. Néanmoins, quelques précautions sont à prendre, à commencer par assurer sa sécurité. En effet, pour toute sortie en dehors des pistes balisées, il est recommandé de ne pas partir seul et de se munir du fameux trio DVA/pelle/sonde. Ces trois éléments permettent de localiser les skieurs pris dans une avalanche et facilitent ainsi le travail des secours. Il est également important de s’informer sur les conditions météorologiques et l’état du manteau neigeux avant de s’élancer en dehors des pistes. En particulier, la visibilité doit être bonne. En cas de doute, il est préférable de renoncer et de remettre son projet à plus tard !

Une fois ces précautions prises, il est conseillé de débuter son expérience dans la poudreuse sur des pentes douces, dont l’inclinaison ne dépasse pas les 30 degrés. De même, il ne sert à rien de rechercher la neige profonde : 5 à 10 cm suffisent. Cela facilitera les déplacements du skieur et évitera les déclenchements d’avalanche. Enfin, l’itinéraire choisi pour un premier test ne doit pas comporter de difficultés particulières, comme des crevasses ou des rochers déjà visibles à l’œil nu. Cela permettra au skieur de se concentrer sur sa technique et sur la maîtrise de sa trajectoire plus que sur les reliefs de la pente.

Ski de poudreuse (Crédits : libre de droits (Pixabay)

Ski de poudreuse (Crédits : libre de droits (Pixabay)

Si l’on souhaite aller plus loin et s’aventurer plus longuement en dehors des pistes balisées, il est conseillé de s’équiper avec un matériel adapté au hors piste. Par exemple, il peut être pertinent de choisir des skis à semelle plus large (100 mm au patin), spécialement conçus pour cette pratique. En outre, il est intéressant de se faire accompagner par un guide ou un moniteur de ski, au minimum lors de ses premières sorties. En fonction du niveau du skieur, l’encadrant professionnel pourra choisir l’itinéraire le plus adapté et apporter son expertise sur les techniques de glisse, l’utilisation du matériel ou encore la nivologie.

>>  Forme : Des conseils pour bien manger pendant un séjour au ski.

 Skier dans la poudreuse : les éléments-clés

 Même sur des pistes balisées, il est possible de profiter de la neige fraîche. On se rend alors vite compte que la technique à adopter n’est pas la même que sur piste ! En effet, le ski de poudreuse nécessite de remettre en cause certains principes fondamentaux du ski carving. S’il y a quelques années, il était conseillé de skier complètement sur l’arrière, il est aujourd’hui préférable d’adopter une position neutre (ni trop vers l’avant, ni trop vers l’arrière) et de resserrer très légèrement les pieds. Cela permet ainsi de compenser plus aisément les phénomènes d’accélération et de freinage dus à la variation de l’épaisseur de neige et d’avoir plus de stabilité. En effet, la profondeur de neige dépend de nombreux facteurs comme le poids du skieur, sa vitesse ou encore la densité de la neige. Il faut donc s’adapter systématiquement à de nouvelles conditions sur piste ! Si le skieur reste trop en arrière, il contrôlera beaucoup moins sa trajectoire et s’épuisera vite ; en revanche, s’il se met trop en avant, les skis seront freinés par la neige et pourront le faire chuter.

Autre élément à retenir : il est important de bien répartir son poids sur ses deux skis et de garder le ski bien à plat. Si l’un des skis porte plus que l’autre, il risque de s’enfoncer plus profondément dans la poudreuse et de déséquilibrer le skieur ! De même, en neige poudreuse, il est recommandé d’incliner le buste à l’intérieur d’un virage assez rapidement. L’appui sur le bâton facilitera la manœuvre.

Ski à plusieurs (Crédits : libre de droits (Pixabay)

Ski à plusieurs (Crédits : libre de droits (Pixabay)

 Flexion et extension du corps : essentiel pour avancer !

Quel est le secret des grands skieurs en hors-piste pour laisser de belles traces régulières dans la neige poudreuse ? Toute la technique consiste à garder son corps en mouvement pour alléger au maximum ses skis. L’objectif est ainsi de glisser sur la neige sans pour autant l’emporter dans sa trajectoire. Pour cela, un appui franc sur les bâtons est nécessaire pour tourner. Il s’agit de détendre ses jambes pour tasser la neige sous ses skis (extension du corps), puis de remonter les genoux dans le virage (flexion) pour faire pivoter les skis dans la bonne direction. Un rythme régulier de flexions/extensions permettra ainsi d’enchaîner harmonieusement les virages. Bonne glisse !

>>  Comment bien choisir son VTT ?

Les commentaires sont fermés.