Choisir son casque de VTT, les bons réflexes à avoir

Le casque n’est pas (encore) obligatoire, mais c’est un accessoire incontournable. Pour qu’il soit le plus efficace possible, il faut le changer tous les 5 ans ou suite à un choc. Désormais légers et au design agréable, plusieurs types de casques existent. Voici quelques astuces pour faire le bon choix.

Déterminer la forme du casque en fonction de son utilisation

Le choix de la forme du casque dépend du type de pratique de VTT. Ainsi, plusieurs formes existent : classique, bol, all mountain ou intégral. Le modèle classique et all mountain sont utilisés pour une pratique cross (terrains peu accidentés alternants montés et descentes) ou de loisir. Ils sont légers et bien aérés. Par ailleurs, certains modèles sont dotés d’une petite visière, protégeant le visage du soleil et des branches. Les casques all mountain ont les mêmes propriétés que leur homologue classique, mais descendent un peu plus sur l’arrière afin d’apporter une protection du haut de la nuque. Les casques bol, quant à eux, sont surtout adaptés au BMX. La coque est assez épaisse et enveloppe bien la tête pour une protection optimale. Ils sont très robustes. Toutefois, ils ont peu d’aérations. Enfin, les casques intégraux ont une longue visière et sont dotés d’une mentonnière. Tout le visage est ainsi protégé. Ils conviennent surtout au VTT de descente (appelé aussi DH dont le but est de descendre des pentes escarpées en montagne), freeride (descente en VTT hors sentiers, et dans certains cas réalisation de sauts) et pour les courses de BMX. Ces casques sont aussi plus lourds que les autres modèles et ont moins d’aérations. Toutefois, des versions hybrides (lorsque la mentonnière se retire) existent. Sans mentonnière, ils se transforment alors en casque all mountain.

>>  Ecoles de ski : DO's & DON'T's

En plus de tous ces modèles, il existe des casques pour enfants. Il faut en choisir un qui s’adapte à leur croissance. Un casque trop grand n’apporte pas une protection suffisante, et un casque trop petit est inconfortable. Comme pour les adultes, des astuces existent pour connaître la bonne taille.

Casque all mountain et bol. Crédits - INTERSPORT Chamonix, by Pitte

Casque all mountain et bol. Crédits : INTERSPORT Chamonix, by Pitte

Trouver sa taille et bien régler son casque

Une fois le modèle déterminé, il reste à choisir la taille adéquate et à bien régler son casque. Plusieurs tailles existent et sont calculées en fonction du tour de tête : les modèles XS sont compris entre 53 et 54 cm, S entre 55 et 56 cm, M entre 57 et 58 cm, L entre 59 et 60 cm, et au-delà de 60 cm, il s’agit de casques XL. Pour connaître son tour de tête, il faut se munir d’un mètre, le placer 2 cm au-dessus des sourcils, coller l’extrémité au milieu du front et de faire le tour de la tête. Une fois la taille connue, il convient ensuite de bien ajuster son casque. Pour cela, le rôle de la sangle d’attache (appelée aussi jugulaire) est primordial. Il existe deux points de réglage. Le premier est situé sous les oreilles. C’est là où les sangles sont reliées entre elles par des croisillons. Ces derniers doivent bien passer sous le lobe de l’oreille. C’est la partie qui permet au casque d’éviter de basculer soit en avant, soit en arrière. L’autre point de réglage se situe au niveau de la fermeture, où il faut pouvoir passer 2 doigts entre la sangle et le menton. Enfin, à l’arrière du casque, se trouve souvent un système réglable avec une molette qui permet de bien ajuster le serrage autour du crâne. Un casque bien mis doit envelopper parfaitement toute la tête. Il ne doit pas y avoir d’espace vide entre le crâne et la coque. Le réglage est bien fait si lorsque vous tournez la tête de haut en bas et du bas vers le haut, votre casque et lanière ne bougent pas. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à des professionnels au sein des nombreux magasins proposant des casques. Vous pouvez par exemple vous rendre à Chamonix, aux Gets ou encore aux Orres.

Vente de casques. Crédits - INTERSPORT les Gets

Vente de casques. Crédits : INTERSPORT les Gets

Les petits détails qui font toute la différence

Les modèles de casques ont tous des designs très différents. Par ailleurs, les divers matériaux utilisés et les accessoires permettent d’avoir un choix très large. Par exemple, certains casques sont équipés d’une visière protégeant ainsi les yeux, d’autres ont un tissu très fin se situant sous les aérations afin d’éviter que les insectes ne rentrent. Plusieurs modèles ont aussi des mousses intérieures détachables, ce qui est idéal pour les laver. Enfin, avant d’acheter un casque, vérifiez toujours qu’il soit homologué CE.

Casque intégral avec visière. Crédits - INTERSPORT Chamonix, by Pitte

Casque intégral avec visière. Crédits : INTERSPORT Chamonix, by Pitte

Avec tous ces conseils, vous pouvez rouler en toute sérénité !

Les commentaires sont fermés.