L’INTERVIEW WELOVESKI : Thierry Ronchail en connaît un rayon sur son rayon !

Fidèle à l’enseigne Intersport, Thierry Ronchail est l’heureux propriétaire avec son frère Eric du plus vieux magasin des Contamines-Montjoie, Ronchail Sport. Cette institution familiale a été fondée en 1936 par leur grand-père Jean. Pionnier du commerce du ski dans les Alpes, il était aussi guide de haute montagne et l’un des premiers moniteurs de ski, Jean portait d’ailleurs la médaille ESF N°11. Reprise par leur père Alain en 1971, il a cédé la place à ces fils Thierry et Eric qui sont aux commandes du magasin depuis 2001. Une famille qui a le commerce et le ski dans le sang ! Aujourd’hui, les frères ont deux boutiques aux Contamines-Montjoie : l’une au centre du village et l’autre au hameau du Lay. Ils ont acquis un autre commerce à Saint-Gervais . Thierry gère la vente et la location, il répond aux questions de WELOVESKI.

Alain, Éric et Thierry Ronchail : Propriétaires du plus vieux magasin de sport du village des Contamines-Montjoie

Alain, Éric et Thierry Ronchail : Propriétaires du plus vieux magasin de sport du village des Contamines-Montjoie

WELOVESKI : En quoi consiste votre métier de responsable de rayon skis et chaussures de ski ?

Thierry Ronchail : Il consiste à faire en sorte que les gens passent de bonnes vacances avec le moins de gêne possible liée au matériel. Et comme on dit chez nous, pour être bien sur ses skis, il faut être bien dans ses pompes !

WELOVESKI : Combien avez-vous de références en chaussures et en skis ?

Thierry Ronchail : Pour les chaussures, on a 18 pieds (ndlr : modèles) homme, 7 pieds femme et 7 pieds pour les chaussures de randonnée.

Il y a quelques années, on avait à peu près 45 modèles de skis, aujourd’hui on propose 23 modèles différents et on couvre tous les segments. Il faut avouer que la concurrence d’Internet fait du mal à nos commerces… On continue néanmoins à proposer des skis à la vente, car si les gens viennent dans un magasin de sports à la montagne et ne voient ni de chaussures ni de skis à la vente, le magasin ne peut pas avoir de crédibilité. Quand ils viennent chez nous, ils sont face au produit, or on a tous besoin d’avoir le produit en main pour se rendre compte de ce que c’est, voilà pourquoi on ne lâche pas la vente de skis. On vend énormément de chaussures de part notre conseil, de part les heures de sélection qu’on fait en amont pour apporter les produits qui correspondent le mieux à notre clientèle.

ronchail_rayons

Les rayons au magasin Intersport Les Contamines-Montjoie

WELOVESKI : Justement comment faites-vous votre sélections ?

Thierry Ronchail : On travaille beaucoup avec le référencement Intersport. La centrale fournit un important travail en amont pour pointer les nouveautés, les modèles à surtout ne pas rater. C’est une découvreuse de tendances et ça nous aide beaucoup pour la sélection. On sait d’un hiver à l’autre si le matériel va évoluer, ce qui sera déstockable ou pas. Notre sélection se fait sur les salons professionnels. On travaille principalement avec les marques généralistes comme Salomon, Atomic, Nordica, Head, Lange, Rossignol. On fait aussi des marques atypiques comme Full Tilt, des chaussures de ski freestyle. On travaille aussi avec des marques tendances comme Völkl, Black Crows et K2.

>>  [En live] les nouvelles collections font leur entrée en magasin

WELOVESKI : Vous testez le matériel sur la neige, ou vous laissez ça à la centrale ?

Thierry Ronchail : Oui, en janvier on attaque déjà les tests des modèles qui seront commercialisés l’hiver suivant. Je pars d’ailleurs à Courmayeur tester les nouveautés Dynastar et Lange de l’année prochaine ! J’ai fait partie pendant 6 ans du comité de sélection Intersport, aujourd’hui c’est mon frère qui me remplace pour 6 ans également. Il a déjà fait toutes les réunions de négociation centrale au mois de novembre pour la sélection des skis de location pour l’hiver prochain. On a quasiment un an d’avance sur tout !

WELOVESKI : Vous en connaissez donc un rayon sur votre rayon ?

Thierry Ronchail : Oui, surtout qu’on baigne dedans depuis qu’on est tout petit. Pendant les repas de famille on parlait plus de chaussures de ski et de skis que d’autre chose !

Pour vendre des skis et des chaussures, il faut impérativement connaître son rayon : le matériel, la technologie, l’évolution, c’est très important. On se doit de connaître le matériel, mais aussi la clientèle avec qui on travaille. En effet notre approche sera différente et notre discours ne sera pas le même avec un vacancier qui vient faire une semaine de ski par an, un moniteur ou un compétiteur en coupe du monde FIS. Il y a beaucoup de technicité dans les skis et les chaussures et ce n’est pas la peine d’utiliser de grands mots que les gens ne peuvent pas comprendre, ils sont là pour se faire plaisir, il faut utiliser des mots qu’ils sont à même de saisir.

>>  Top des 5 évènements à ne pas rater pendant l’hiver 2015/2016

WELOVESKI, comment vous y prenez-vous ?

Thierry Ronchail : Pour vendre une chaussure, il faut d’abord faire tomber les idées reçues sur les douleurs, le froid, la gêne et respecter les 3 fondamentaux : longueur, volume et technicité. En tant que technicien nous faisons en sorte d’apporter ce petit plus pour que la chaussure ne soit pas simplement la bonne chaussure, mais la chaussure parfaite pour notre client.

WELOVESKI : Pour les skis, il y a beaucoup d’offre aussi ?

Thierry Ronchail : Oui l’offre est très large mais elle est bien segmentée. On trouve des skis débutants, des skis moyen de gamme et des skis performants dans chacun des trois programmes suivants : skis de piste, skis all mountain (tout terrain) et de skis de hors-piste. Une fois qu’on a défini le programme et le niveau de gamme, il est important d’échanger avec le client pour savoir quelles sont ses attentes. Au-delà de répondre à ses attentes, notre rôle est de lui faire comprendre que quand il achète du matériel, il ne l’achète pas pour 8 jours, ni même pour 2 ans. Aujourd’hui les chaussures de ski peuvent faire plus de 10 ans pour des skieurs occasionnels, les skis aussi. Il est important de vendre du matériel au débutants et aux initiés qui va leur permettre d’évoluer et non pas des skis injectés premiers prix qui ne vont pas durer dans le temps. C’est mon rôle de leur vendre ce à quoi ils ne s’attendent pas forcément, mais qui les fera progresser.

rayonskis_chaussure130bb08

Rayon Skis-Chaussures

WELOVESKI : Chaussons les skis, quelle est votre piste fétiche aux Contamines-Montjoie ?

Thierry Ronchail : Pierre Blanche, une piste courte avec énormément de jeu et de mouvements de terrain.

>>  L'hiver en mode fitness

Merci Thierry et bons tests !

thierry_ronchail

Thierry Ronchail

 

Les commentaires sont fermés.