Portfolio – « Un hiver à Chamonix » vu par Pascal Pellet-Doyen

« Si je n’avais pas eu l’aventure chevillée au corps, je serai sans doute resté coincé entre mes écrans d’ordinateurs et tous mes clients que je dois conseiller au quotidien... J’ai fait mes premières armes dans le monde de l’image grâce à la photo pour aiguiser mon sens de l’observation et sophistiquer mon goût de l’esthétisme. Puis, je suis devenue vidéaste par envie de mouvement ! Vivre de ma passion, voilà le défi commun que j’essaye de relever chaque jour. »

Originaire d'Annecy, Pascal Pellet-Doyen est arrivé sur le tard à la photographie. Pourtant son arrière arrière grand-père, qui était ami avec les frères Lumière, avait travaillé avec eux sur différents projets. Mais cet héritage n’a pas de poids pour Pascal, qui est un photographe instinctif. Il expérimente beaucoup, apprend seul, à son rythme, sans but particulier si ce n’est d’exprimer une certaine forme de beauté. Il y investit son temps personnel et une énergie colossale qui ne sont ni programmés, ni calculés. Parmi ses influences, ses rencontres avec Seb Montaz, Tristan Shu et Guillaume Lucazeau ont été décisives ! Pour autant, il a su s’en éloigner pour imposer son style léger, subtil, vivant. Portfolio d’un hiver à Chamonix Mont-Blanc commenté par Pascal Pellet-Doyen himself.

 

 

©Pascal Pellet-Doyen

©Pascal Pellet-Doyen

Franck Junod – Guide de haute montagne – danse avec les séracs dans le bassin d'Argentière qu'il affectionne particulièrement depuis ses années étudiantes à l'ENSA... Une légère erreur de focus entre les séracs et Franck va malgré-tout donner du caractère et de la profondeur au cliché.

©Pascal Pellet-Doyen

©Pascal Pellet-Doyen

L'emblématique cabine rouge du téléphérique du Brévent isolée devant le majestueux glacier des Bossons. Il fallait être patient pour attendre l'alignement optimum à la composition !

©Pascal Pellet-Doyen

©Pascal Pellet-Doyen

Un réel coup de chance que ce choucas puisse passer devant mon objectif ! Il faut toujours observer l'environnement qui nous entoure même dans un lieu très touristique comme le sommet de l'aiguille du Midi.

©Pascal Pellet-Doyen

©Pascal Pellet-Doyen

Grany Clint, skieur freeride, joue les équilibristes sur l'arête très effilée de l'aiguille du Midi.
Une main sur l'appareil photo, un œil bienveillant sur mon compagnon de cordée, et toute la concentration nécessaire pour assurer ce cliché en toute sécurité.

©Pascal Pellet-Doyen

©Pascal Pellet-Doyen

Jules et sa page blanche, à lui d’écrire l’histoire et les sensations qui vont avec ! Il n’a pas été simple de trouver de bonnes conditions de neige, car la météo a été capricieuse tout l’hiver. Mais quand la neige est là, il faut en profiter.

©Pascal Pellet-Doyen

©Pascal Pellet-Doyen

Anaïs et Jules jouent au chat et à la souris en plein cœur de la vallée blanche. Il faut garder en tête qu'on est dans un environnement de haute montagne, qu'il ne faut pas faire n'importe quoi. On ne pas s'arrêter n'importe où pour prendre les photos !

>>  Ensemble, élisons la meilleure station de ski française !

Les commentaires sont fermés.