3 questions à Mathieu Crépel, le boardrider par excellence

Mathieu Crépel, est quasiment né en travers ! Aussi doué avec une planche de snow, de skate ou un surf, c’est en snowboard qu’il fait carrière. Précoce, il fut le plus jeune rider professionnel français. A l’âge de 11 ans, ses aînés pro-riders l’emmenait en trip snowboard au Groenland. Après avoir scoré en compétition, avec des titres de double champion du monde 2007 en big air et half pipe, l’argent aux X Games 2010, une victoire au Banked Slalom de Mount Baker 2016, le jeune trentenaire né à Tarbes en 1984 est passé sur les plateaux de télé. On l’a vu notamment commenter les Jeux Olympiques d’hiver sur France TV. Aujourd’hui, Mathieu porte les films documentaires Odisea avec son ami surfeur Damien Castera. Après l’Alaska, ils ont tourné au Chili le deuxième volet d’Odisea qui consiste à suivre le cycle de l’eau, de la montagne à l’océan. Pour le 3ème volet, Mathieu reviendra probablement sur ses terres ; les Pyrénées.

Mathieu Crépel au Groeland (Crédit photo @perlyphotography)

Mathieu Crépel au Groeland (Crédit photo @perlyphotography)

WELOVESKI : Quels souvenirs avez-vous de vos débuts sur un snowboard ?

Mathieu Crépel : Quand j’ai commencé en 1991 à l’âge de 7 ans, le snowboard vivait ses premières heures dans les Pyrénées, il y avait très peu de pratiquants. De plus, le snowboard était considéré comme un outil pour la poudreuse et non pour la piste. Du coup mon père m’a emmené directement en hors-piste sur les pentes de la Mongie ! Je me souviens que le tout début n’a pas été simple, beaucoup de chutes, de grosses galères dans la poudreuse profonde surtout pour un petit bonhomme de même pas un mètre ! Mais l’avantage, c’est qu’une fois arrivé sur la piste, ça paraissait beaucoup plus simple.

Mathieu Crépel à ses débuts (Crédit photo @perlyphotography)

Mathieu Crépel à ses débuts (Crédit photo @perlyphotography)

WELOVESKI : Une anecdote à raconter sur vos débuts en snowboard tout gamin ? Un bon souvenir ?

Mathieu Crépel : Le matériel pour enfant n’existait pas au début des années 90. Même les snowboards pour adultes étaient difficiles à trouver dans les Pyrénées. Alors un ami de mon père a commencé à fabriquer ses propres boards. Et afin que je puisse m’initier à cette nouvelle glisse, ils ont donc pris une planche d’adulte qu’ils ont coupée à ma taille et sur laquelle ils ont mis des fixations de ski. Ils ont en quelque sorte inventé le premier step-in.
J’ai tant de bons souvenirs ! Parmi ces derniers, figurent ma première descente en 2002 du Pic du Midi, le phare des Pyrénées à 2877mètre d’altitude, connu pour son observatoire astronomique et accessible depuis La Mongie. Ce domaine de haute montagne non balisé n’était pas encore ouvert au public comme aujourd’hui. Suite à un hiver très enneigé les conditions étaient encore parfaites au mois de mai et j’ai pu faire cette première descente avec mes parents et quelques amis. Ça a un côté affectif car j’ai grandi en voyant cette montagne tous les jours dans un coin de ma fenêtre, alors ce fut un immense bonheur de pouvoir rider dessus pour la première fois. Plus tard, j’ai été le parrain du  » Rendez-vous des étoiles » et des 2 premières éditions de « l’odyssée du flocon à la vague », un raid éco-sportif, événements dont le départ se faisait depuis le Pic du Midi !

>>  Trois remontées mécaniques à l’histoire insolite

WELOVESKI : Quels conseils donneriez-vous pour débuter le snowboard ?

Mathieu Crépel : Mon conseil c’est de ne surtout pas brûler les étapes. Mieux vaut progresser petit à petit pour éviter les blessures. Les premières heures sont souvent un peu difficiles mais il faut persévérer car ensuite arrive le déclic et la progression se fait vite. On peut vraiment commencer à glisser, s’amuser et aller sur toutes les pistes de la station en seulement quelques heures.

Un bon conseil, c’est aussi de rider entre copains, c’est un bon moyen de se motiver les uns les autres, se stimuler…
Merci Mathieu

 

À suivre sur facebook

 

Le teaser d’Odisea  

Odisea - Des Andes au Pacifique (Crédit photo @perlyphotography)

Film Odisea – Des Andes au Pacifique

 

 

 

Les commentaires sont fermés.