Les dix commandements de l’apprenti skieur

10

Vous avez toujours rêvé de dévaler les champs de poudreuse à mach 2 mais n’avez jamais, ou presque, mis les pieds dans des chaussures de ski ? Pour apprendre à skier et vous lancer dans les meilleures conditions, voici quelques conseils à suivre (ou pas).

Crédit photo : JULBO Tristan Shu

Crédit photo : JULBO Tristan Shu

1. Des skis adaptés, tu te procureras

Se mettre au ski, c’est d’abord s’équiper correctement. Pour faire court, il ne suffit pas de cliquer « j’achète » sur n’importe quel site marchand spécialisé. Un ski doit être adapté à votre taille, à votre type de pratique et, bien sur, à votre niveau. Débutant, vous vous tournerez vers du matériel tolérant et confortable. N’hésitez pas à louer plutôt qu’acheter. La progression étant assez rapide, vous pourriez rapidement vous lasser des skis de vos premières glissades.

2. Des vêtements étanches, tu revêtiras

Qui dit premiers pas en ski dit aussi premières chutes. Aussi, ne lésinez pas sur la qualité de vos vêtements techniques. Croyez-nous sur parole : le fabuleux « pantalon trop classe vraiment trop pas cher » cessera de l’être (trop classe) dès les premières secondes où la neige humide commencera à traverser la partie basse de votre dos.

3. Bien protégé, tu sortiras

Pour attaquer le ski dans les meilleures conditions, mieux vaut s’équiper de protections adaptées. Si le casque n’est pas obligatoire pour les adultes, il est néanmoins fortement recommandé. Côté gants, ne lésinez pas sur la qualité si vous n’avez pas envie de retrouver vos chers petits doigts gelés et frigorifiés. Enfin, n’oubliez pas le masque. Par temps ensoleillé comme mauvais, ce dernier est bien plus utile sur les pistes que n’importe quelle paire de lunettes de soleil.

>>  Quelques conseils pour l’hivernage du matériel de ski

4. Un tapis roulant, tu emprunteras

Le stations de ski sont aujourd’hui équipées d’un multitude de remontées mécaniques plus performantes les unes que les autres. Pour débuter, pas besoin d’aller chercher midi à quatorze heures. L’objectif n’étant pas de vous attaquer d’emblée au record du monde de KL, dirigez-vous vers le tapis roulant le plus proche. L’installation permet d’accéder aux sommets des pistes faciles sans avoir à subir les affres du téléski. La classe.

5. En haut d’une piste verte, tu te rendras

De la même façon qu’il est peu recommandé de se rendre sur l’autoroute lors de sa première heure de conduite, nous vous conseillons, pour votre première sortie, d’éviter une piste de difficulté supérieure à bleue. L’idéal est de se tourner vers une sympathique petite verte. Certaines stations ont aussi même mis en place des zones spéciales débutants comme Courchevel et ses « zones zen » ou Avoriaz et son espace « you can ski »

6. A freiner, tu apprendras

Dès less premières glissades, un des paramètres les plus importants à maîtriser est le freinage. En gros, rien ne sert de glisser si vous ne savez pas freiner. Pour y parvenir, il n’y a pas cinquante possibilité. On fléchit les jambes, on serre les spatules et on écarte l’arrière des skis. Les enfants appellent ça le « chapeau pointu ». Dans les bronzés font du ski, on dit aussi « chasse neige ».

7. Fléchi, tu avanceras

En ski, la position idéale est une position jambes fléchies légèrement penchée sur l’avant. Les débutants on le plus souvent tendance à se pencher vers l’arrière et comme on l’entend régulièrement, à « skier à cul ». Rassurante, cette position n’en est pas moins très mauvaise et rend surtout impossible toute forme d’engagement face à la piste.

>>  Font-Romeu – Le Guide de la station

8. Les priorités, tu respecteras

Afin de ne pas être victime d’accident ou de ne pas en causer, veillez à bien respecter les priorités de bases en vigueur sur les pistes de ski. La plus connue d’entre elles est la priorité au skieur évoluant en aval (en bas de la piste par rapport à vous). Veillez également à bien ralentir à l’approche des croisements et à ne pas serrer de trop près les skieurs qui vous précèdent.

9. De patience, tu t’armeras

Apprendre le ski, c’est un peu comme se lancer dans une histoire d’amour. Dans les premiers temps, mieux vaut éviter de (trop) s’enflammer sous peine de se bruler les ailes. Bref,  armez vous de patience. Il n’y a pas de recette miracle en dehors de celle de pratiquer, encore et encore…

10. Un moniteur, tu t’offriras

Si vous souhaitez gagner du temps (et de l’énergie), nous vous conseillons de vous rendre dans l’Ecole de Ski la plus proche de votre logement. Faire appel à un moniteur nécessite un petit budget, certes mais au final, quel pied !

10