Neige de printemps : nos astuces pour en profiter

1861

De nombreuses stations proposent des séjours de ski pendant les vacances de printemps. En cette période, les températures sont plus douces et la neige est alors différente qu’au cœur de l’hiver. Voici quelques conseils pour en profiter au maximum pendant votre séjour.

À quoi ressemble la neige de printemps ?

À partir de la fin du mois de mars, le climat en montagne évolue. Auparavant sèche et légère, la neige devient plus compacte et se gorge d’humidité sous l’effet des hausses de températures en journée. Elle se reconstitue ensuite sous l’effet du gel lorsque vient la nuit et les températures plus froides. De fait, on peut constater plusieurs transformations sur les pistes de ski au cours d’une même journée de printemps. Dure en début de matinée, elle se ramollit progressivement jusqu’à devenir de la « soupe » à la fin de la journée. Le meilleur moment de la journée pour le skieur est alors la fin de matinée : à ce moment-là, elle est non seulement facile mais très agréable à skier, quel que soit son niveau. En effet, la surface du manteau neigeux est plus lisse et uniformisée sous les skis.

Ski au printemps. Crédits : Armelle Solelhac - Simon Tremblay

Ski au printemps. Crédits : Armelle Solelhac – Simon Tremblay

 Quelques conseils pour profiter de la neige de printemps

S’il est plus facile de skier dans la neige de printemps, quelques conseils semblent néanmoins indispensables pour profiter de sa journée. Ainsi, il est recommandé de rester constamment souple sur ses jambes. En effet, l’état de la neige étant en constante évolution, il est préférable de rester vigilant en permanence, pour adapter sa technique à son environnement. Sur la fin de journée, la neige perd de sa consistance et il faut alors éviter d’appuyer trop fortement sur les carres. Plus lourde, les skis accrocheront et s’enfonceront dans la neige, risquant de déséquilibrer le skieur. Au contraire, skier « léger », sans trop appuyer chaque virage, sera la meilleure façon d’apprécier ses descentes.

>>  Moufles ou gants ?

Les skieurs plus expérimentés peuvent aussi préparer leur matériel en prévision de ce type de neige. Dans les ateliers d’entretien, il est ainsi possible de créer des stries microscopiques sur la semelle des skis avec une brosse spéciale. On peut également enduire le ski de fart «  chaud » (souvent de couleur rouge ou jaune), ce qui empêchera l’eau de s’étaler sous le ski et évitera l’effet « ventouse ». En effet, le fart ne permet pas seulement d’améliorer la glisse. En fonction de sa composition, il peut se montrer plus ou moins hydrophobe et permettre d’adapter la semelle des skis aux conditions rencontrées sur les pistes.

Le printemps, idéal pour le ski de randonnée

Enfin, l’une des meilleures façons de profiter au mieux de la neige de printemps peut être de se lancer dans le ski de randonnée. On nomme d’ailleurs souvent cette pratique « ski de printemps » justement parce qu’il est particulièrement agréable d’aller skier en dehors des pistes à cette période de l’année. Pour s’initier, de nombreuses stations proposent des itinéraires balisés et sécurisés. Pour les vacanciers souhaitant un accompagnement plus complet, il est aussi possible de choisir l’une des destinations faisant partie d’« Espace ski de rando » Chaque membre de ce réseau s’engage ainsi à mettre à la disposition du grand public : des itinéraires pour tous les niveaux, du matériel en prêt, un DVA-parc, ainsi qu’un programme d’animations pédagogiques et ludiques autour du ski de randonnée. À l’Alpe du Grand Serre, par exemple, plusieurs itinéraires d’initiation au ski de randonnée sont proposés aux skieurs.

>>  Comment se réchauffer sur les pistes de ski ?

 

1861