Nouvelle tendance : le vélo à assistance électrique

775

Épuisé par les montées interminables, c’est à contre cœur que vous avez renoncé à sortir votre vélo. Mais l’arrivée du vélo à assistance électrique change la donne : désormais plus besoin d’être un cycliste aguerri pour gravir les cols ! Vélo de ville, VTC, VTT, il s’adapte à toutes les pratiques.

Le vélo à assistance électrique : la redécouverte de la montagne en toute simplicité.

Le vélo à assistance électrique est un vélo classique auquel s’ajoute une batterie, un moteur et une commande permettant de régler le niveau de puissance. Cependant ce type de vélo n’est pas non plus une mobylette ! Ainsi la vitesse maximale est de 25 km/h et pour que le moteur fonctionne il faut pédaler. C’est un des avantages de ce matériel : il donne des sensations similaires à celles du vélo classique tout en limitant l’intensité de l’effort physique. Tout le monde (ou presque) peut désormais parcourir des kilomètres avec de belles montées sans finir exténué ! L’autonomie de la batterie varie en fonction du parcours, de l’effort physique fournit, ainsi que de la pression des pneus. Mais roulez sans crainte, la batterie ne vous lâchera pas de si tôt ! Ainsi, même si vous optez pour une position 100% assistance, vous pourrez aisément parcourir entre 40 et 60 km. Avec un réglage fin de l’assistance, il est même tout à fait possible de rouler plus de 60 km. La commande permettant de régler la puissance de l’assistance permet de déterminer l’intensité de l’effort. Si elle est mise au minimum, il faudra davantage pousser sur les jambes, mais l’effort reste moindre par rapport à un vélo classique.

>>  Comment bien choisir ses skis ?

Il est aussi envisageable d’utiliser le vélo sans aucune assistance ou de l’actionner seulement quand vous en avez besoin. Pour recharger la batterie, tout comme un ordinateur portable, il suffit d’utiliser le chargeur fournit par le vendeur et de le brancher à une prise électrique classique. Selon le type de batterie, il faut compter entre 3 et 8 heures pour la recharger. Généralement située sous le porte bagage ou sous le cadre, elle se retire facilement du vélo. Elles ont par ailleurs une durée de vie assez longue. Par exemple, un modèle en lithium polymère a une durée de 600 à 1500 cycles de recharge ce qui correspond à 3 à 7 ans d’utilisation. Au niveau juridique, le vélo électrique est considéré comme un vélo classique, vous pouvez donc emprunter les pistes cyclables. Pour une pratique hors des sentiers battus, il existe aussi des VTT électriques. Ces derniers permettent de partir en balade à la montagne avec toute la famille. Et si le mauvais temps est de la partie, cela ne cause aucun dommage à la batterie. Avant d’acquérir ce type de matériel, l’idéal est d’en louer un afin de le tester.

Batterie de vélo électrique INTERSPORT. Crédits : Agence Switch

Batterie de vélo électrique INTERSPORT. Crédits : Agence SWiTCH

Où essayer le vélo électrique ?

De nombreuses stations de montagne mettent en location des vélos électriques. À Val d’Isère et Chamonix des modèles adaptés sont proposés, comme un VTT polyvalent semi-rigide, parfait pour des balades dans les bois. Il peut d’ailleurs se réserver directement en ligne. En Outre, Chamonix a mis en place de nombreux itinéraires VTT. Munis de votre vélo électrique, se balader sur ces sentiers devient un jeu d’enfant ! Au Grand Bornand, un circuit est même dédié à ce type de vélo ! Il n’y a plus qu’à passer au magasin de location pour s’équiper. Vous aurez ainsi le choix entre un VTT semi rigide ou tout suspendu. Les enfants sont aussi choyés, puisque le magasin propose un modèle 24 pouces adapté à des 9/12 ans. Si vous séjournez du coté des Saisies, des 2 Alpes ou aux Angles il est tout à fait possible d’essayer ce type de vélo.

Promenade à vélo électrique. Crédits - Agence Switch

Promenade à vélo électrique. Crédits – Agence SWiTCH

Se balader en vélo électrique, cet été c’est branché !

>>  Gagnez du temps : louez vos skis en ligne !
775