Quelques conseils pour l’hivernage du matériel de ski

4526

Après une saison bien remplie, les skis ont besoin d’un repos amplement mérité. Avant de les remiser à la cave, il faut leur refaire une beauté… après tout, ils l’ont bien mérité ! Weloveski vous livre ses meilleurs conseils.

Étape 1 : nettoyer

Pour prendre soin de ses skis, une première étape toute simple consiste à les nettoyer. Pour cela, prenez un chiffon doux et passez-le sur tout le ski, y compris les fixations. Pour ces dernières, nous vous recommandons de les desserrer (amenez le trait jusqu’au plus petit chiffre) et graisser-les légèrement.

Matériel d'entretien. Crédits : © Armelle Solelhac - SWiTCH

Matériel d’entretien. Crédits : © Armelle Solelhac – SWiTCH

Étape 2 : reboucher les trous

Si les semelles de vos planches sont rayées, voire trouées, il faut les combler. Cela évite que l’eau ne s’infiltre et de vienne détériorer le noyau des skis ou de votre planche de snowboard. Si le bricolage vous effraie, tout comme le fartage et l’affûtage des carres, faites réaliser ces opérations par un professionnel. Mais si l’odeur de la bougie et du fart vous met en joie, alors à vous le bricolage ! Pour reboucher les trous, il est nécessaire d’avoir de la « bougie », une sorte de long fil plastique blanc ou noir en fonction de la couleur de vos semelles, et un briquet. Au dessus des trous, faites perler délicatement la bougie en la brûlant légèrement. Les petites gouttes issues de la combustion rebouchent les fissures. Dès lors que la matière a refroidit, il convient d’enlever le surplus avec une lame de cutter. Grace à cette opération vos semelles seront (presque) comme au premier jour !

>>  Sac à dos rando ou trail, le jeu des différences et comment faire le bon choix ?

Étape 3 : affûter les carres

Avant de démarrer, le ski doit être placé sur un étau, la semelle vers le haut. Munissez vous d’une lime diamantée et d’un pinceau pour éliminer les copeaux métalliques. Il faut alors placer la lime sur les carres et la tirer vers soi, dans le sens de glisse du ski ou du snowboard. Le résultat attendu est une surface parfaitement lisse, susceptible d’être coupante. Poursuivez en affutant les chants des carres. Pour cette étape, le ski doit être placé d’un côté, puis l’autre. Tout comme la précédente étape, on tire la lame vers soi dans le sens de la glisse. Pour vérifier si la carre est suffisamment affûtée, vous pouvez placer votre ongle sur la carre. Si des copeaux d’ongles se forment, c’est que vous pouvez passer à l’étape suivante ! Si vous êtes maniaque, vous pouvez aussi retirer le « fil », avec une pierre spéciale.

Affûtage. Crédits : (c) Armelle Solelhac - SWiTCH

Affûtage. Crédits : (c) Armelle Solelhac – SWiTCH

Étape 3 : farter et racler

Pour certains, le fartage des skis ou d’une planche de snowboard a des airs de repassage… et pour cause, il faut se munir d’un fer spécial, qui ressemble beaucoup à un fer à repasser, et d’un bloc de fart. Le fer ne doit surtout pas être trop chaud, car il pourrait endommager sérieusement votre semelle. Il doit l’être suffisamment pour faire fondre le bloc de fart. Lors de cette opération, un mince filet de paraffine doit être étalé tout le long du ski ou du snowboard. Il faut ensuite lisser la matière et bien la répartir avec le fer sur la semelle. Laissez vos semelles absorber le fart et refroidir pendant quelques minutes. Dès que le fart est sec (il ne brille plus), il faut racler l’excédant avec un racloir, en insistant bien sur les carres pour éviter qu’elles ne rouillent. Pour cela, utiliser le petit angle droit qui est creusé dans votre racloir. Dernier conseil : joignez vos skis avec un attache-ski comportant une partie en caoutchouc pour éviter que les carres ne se touchent et limiter les risques de rouille.

Fartage. Crédits. (c) Armelle Solelhac - SWiTCH

Fartage. Crédits. (c) Armelle Solelhac – SWiTCH

Étape 4 : prendre soin de ses chaussures ou de ses boots

En plus des skis, les chaussures ont aussi besoin d’une attention particulière. En skiant, on transpire. C’est pourquoi en fin de saison il est indispensable de retirer le chausson pour le faire aérer. L’état de la chaussure extérieur mérite aussi une vérification. En cas de fissure, vous pouvez l’amener à l’atelier d’un magasin. Pensez aussi à refermer les crochets au premier cran pour que la chaussure garde sa forme.

>>  La folie du Trail : les conseils pour courir en montagne

Étape 5 : stocker son matériel en attendant l’hiver

 Mettre le matériel dans la cabane de jardin ou à la cave n’est pas vraiment une solution idéale. L’humidité risque de faire rouiller les carres. Si possible, mieux vaut les laisser dans une pièce sèche et tempérée. Enfin, pour préserver le matériel de la poussière, vous le pouvez mettre dans une house.

 Avec tous ces conseils, votre matériel sera au top pour l’hiver prochain et vous le rendra bien !

4526