Comment bien choisir ses chaussures de randonnée ?

747

Que ce soit pour une simple balade en montagne ou pour un trekking de plusieurs jours, il n’y a rien de pire que d’avoir mal aux pieds ! Il est donc très important de se sentir bien dans ses chaussures de montagne en fonction de l’utilisation faite. Les marques de sport proposent de vastes gammes de chaussures et il devient parfois difficile de s’y retrouver. Voici quelques astuces pour sélectionner la paire la plus adaptée pour vos pieds.

Se balader en famille ou entre amis

Lors d’une balade en forêt, la tentation est grande d’utiliser des chaussures de course à pied, mais ce n’est en réalité pas le meilleur choix. Il vaut mieux choisir de véritables chaussures de marche. Ces dernières ont généralement une semelle plus épaisse et cramponnée que des running. Cela permet d’avoir une meilleure adhérence et de ne pas glisser. Elles sont aussi légères tout en étant solides, ce qui limite le risque de déchirer ses chaussures. Les magasins de sport en proposent désormais des imperméables. Ce qui peut-être utile si vous allez dans des sentiers boueux. Elles sont particulièrement adaptées à des marches de 8 à 10h maximum sur des sentiers faciles. Elles peuvent être utilisées pour d’autres activités de plein air. Par contre, elles ne sont pas préconisées si vous vous rendez sur des chemins avec plus de dénivelés ou davantage accidentés, car elles ne protègent pas les chevilles et sont trop souples.

Chaussures pour balade familiale. INTERSPORT. Crédits : Agence Switch

Chaussures pour balade familiale. INTERSPORT. Crédits : Agence SWiTCH

La randonnée en montagne

Si vous vous lancez sur des chemins escarpés de montagne, choisissez en priorité des chaussures protégeant les chevilles, c’est-à-dire à tige haute, pour une bonne tenue du pied. Elles sont aussi légères et solides. Si vous allez dans des chemins très caillouteux, il est aussi intéressant de vérifier que la chaussure comporte des pares pierres. Ces empiècements de cuir ou d’une matière plus dure positionnée sur l’avant de la chaussure protègent les orteils des chocs. Il faut aussi veiller à avoir des crampons suffisants, afin d’avoir une bonne adhérence. Pour s’aventurer dans des chemins durs (roches, pierriers), privilégiez des crampons larges. En outre, choisir une semelle avec une gomme tendre est la garantie d’avoir une bonne adhérence et un bon amorti. Par contre, elle s’use plus vite. Il faut donc trouver un compromis. Les marques proposent désormais des modèles avec une membrane imperméable, mais ce n’est pas le cas sur tous les modèles, car cela rend la chaussure un peu moins respirante. Pour des randonnées à la journée par temps sec, cela ne pose pas de problème de s’en passer. Par contre si vous partez en treck de plusieurs jours l’aléa météo est plus important. Il devient donc nécessaire d’avoir des chaussures préservant vos pieds de l’humidité extérieure (pluie, traversées de ruisseaux, etc.).

Chaussures de randonnée à tige haute. INTERSPORT. Crédits : Agence Switch

Chaussures de randonnée à tige haute. INTERSPORT. Crédits : Agence SWiTCH

Les chaussures de Treck

Si vous partez marcher plusieurs jours en montagne, il est conseillé d’avoir des chaussures suffisamment imperméables. Il est parfois intéressant de choisir un modèle en cuir. C’est une matière qui a l’avantage d’être souple, résistante, imperméable et naturelle. Si vous optez pour ce type de modèle, il est nécessaire de prêter une attention particulière à son entretien, afin de préserver toutes ses qualités dans le temps. Ce sont des chaussures assez de haut de gamme conçues pour des marches sur des terrains difficiles. Elles doivent aussi être confortables. Par contre, inutile de choisir ce type modèle si vous faites des petites randonnées. Bien qu’elles présentent de nombreux avantages, elles sont aussi plus rigides et plus lourdes.

>>  La chaussure de randonnée du futur

Comment ne pas se tromper lors de l’essayage ?

L’essayage est toujours un moment délicat et important dans le choix de ses chaussures de randonnée. Il est possible de se sentir très bien dans ses chaussures en boutique et de vivre le calvaire une fois en montagne. Pour éviter une telle déconvenue, il vaut mieux essayer les deux chaussures en même temps, car nous avons tous un pied plus fort que l’autre. Il est conseillé de se mettre debout, de faire différentes simulations de pas et de posture et de porter les chaussettes que vous mettrez lors de vos excursions en montagne. Il est aussi préférable d’essayer les chaussures le soir, car les pieds gonflent pendant la journée. Cela facilitera la prise de décision concernant la pointure. A ce propos, pour des chaussures à tige haute, il vaut mieux prendre une pointure au dessus de celle que l’on prend habituellement. Une fois debout, un doigt doit pouvoir passer entre le talon et l’arrière de la chaussure. Enfin, il faut avoir le pied bien maintenu, mais éviter les points de compression.

Avec tous ces conseils, fini les ampoules en montagne !

747