Alexandra Tripodi, hôtesse de caisse

134

WELOVESKI est allé à la rencontre d’une employée d’INTERSPORT et a été chaleureusement accueilli par Alexandra Tripodi, 34 ans. Hôtesse de caisse à Cluses en Haute-Savoie, dans ce vaste magasin d’une surface de 2 000 m2, Alexandra connaît bien la maison, elle y travaille depuis 18 ans. Interview.

Alexandra à la caisse au magasin intersport de Cluses

Alexandra à la caisse au magasin INTERSPORT de Cluses

WELOVESKI : Votre parcours chez Intersport ?

Alexandra : Titulaire d’un bac pro commerce et d’un BTS action commercial, j’ai débuté dans l’entreprise INTERSPORT à Cluses en 1999. J’ai commencé par le stage de 3e, puis j’ai travaillé pendant les vacances scolaires avant de faire mon BTS en alternance pendant 2 ans. À la suite de ça, je suis restée dans l’entreprise où j’ai directement obtenu un CDI. Je m’y sens bien ! Intersport Cluses dispose de tous les rayons : ça va de la piscine à l’escalade en passant par le ski, car on est dans une région où cette activité est primordiale ! J’ai testé tous les métiers : au départ j’ai travaillé dans le rayon textile homme, puis je suis passée par la réception des marchandises. Actuellement je suis aux accessoires et en caisse.

WELOVESKI : Quel est votre quotidien dans un magasin INTERSPORT ?

Alexandra : En arrivant le matin, il faut déjà ouvrir les caisses, faire place nette, ranger les cintres et mettre de l’ordre dans le coin caisse en rangeant les retours de la veille. Ensuite, on se met devant la caisse et on attend le client ! Je l’accueille, encaisse et lui propose la carte de fidélité. Si il n’y a pas de clients toute la journée, moi qui suis aussi aux accessoires, j’essaie de m’avancer dans mon travail : je peux « antivoler » les accessoires (ndlr : placer les antivols) que j’ai à mettre en place. En fin de journée, nous faisons une pré-annonce à 18h55 pour prévenir les clients que le magasin va bientôt fermer ses portes et les remercier de se rapprocher des caisses. À 19h, c’est l’annonce finale, « le magasin ferme ». On ferme les portes et on a encore la caisse à faire pendant environ 15 minutes.

>>  3 questions à Raphaëlle Monod-Sjöström

 

WELOVESKI : Qu’est-ce qui vous plaît dans votre travail ?

Alexandra : J’aime bien la relation avec le client. Je m’adapte à chaque client. Il y en a certains avec qui je peux parler et on rigole. Je sens tout de suite le client avec qui je peux déconner et celui avec qui je dois rester professionnelle. Je peux passer des moments super agréables avec des clients qui m’ont vue évoluer, qui m’ont connue sans enfant et qui me demandent désormais des nouvelles de mon petit bout. C’est une relation très sympa !

J’apprécie aussi de manier l’argent et de faire la caisse le soir.

Ce que j’aime bien, c’est qu’il faut être sympathique bien sûr, mais sentir quand il faut être un peu plus dur. Par exemple, quand le client arrive et qu’il veut se faire rembourser, quand il chipote un peu. Il faut que je reste toujours polie tout en étant ferme, professionnelle. Ça m’aide un peu à réguler mon tempérament de feu, à m’assagir et à me contrôler, chose que je ne faisais pas trop à mes débuts ! J’ai gagné en maturité à ce poste au fil des ans.

 

Magasin Intersport Cluses

Magasin INTERSPORT Cluses

 

Merci Alexandra ! Au plaisir de retrouver votre beau sourire très bientôt.

134