Rester au sec grâce aux membranes

110

Notre peau respire, elle évacue la transpiration et fait barrière à l’eau venant de l’extérieur. Les vêtements de ski et d’outdoor dotés d’une membrane s’en inspirent. La promesse d’un vêtement membrané est de vous maintenir au sec dans toutes les conditions. WELOVESKI vous dit tout sur les membranes.

Une membrane est un film synthétique très fin qui vient s’insérer soit entre la doublure et le tissu extérieur en insert libre, soit en laminé c’est-à-dire que l’on contrecolle un tissu sur la membrane. Au final, tissu et membrane ne font plus qu’un.

Ce film a des pores microporeuses qui vont permettre l’évacuation de la vapeur d’eau vers l’extérieur du vêtement (quand vous transpirez) tout en empêchant la pénétration des intempéries (pluie, neige, vent), exactement comme la peau ! En cas d’efforts intenses, l’humidité sera évacuée des vêtements vous assurant ainsi un confort thermique durable.

Qu’elle soit en Gore-Tex®, la plus répandue (Gore est l’inventeur américain de la membrane microporeuse à base de PTFE expansé), ou assimilée, certaines marques développent leur propre membrane, la membrane équipe la majorité des vêtements techniques et pas seulement les vêtements de ski.

Posez la question au vendeur pour savoir si la pièce que vous convoitez est dotée d’une membrane.

Membranes - Technologie GORE-TEX®

Technologie GORE-TEX®

 

Ne pas confondre membrane et enduction 

L’enduction est un traitement appliqué sur un tissu : une substance –laque, huile, résine, résine synthétique, vinyle- est déposées sur l’une ou les deux faces d’un tissu. Une enduction microporeuse va rendre un tissu imperméable et respirant, mais elle peut aussi être employée simplement pour modifier le toucher d’un tissu. L’enduction est beaucoup moins durable qu’une membrane.

>>  Comment bien choisir ses chaussures de ski ?

 

Imper-respirabilité, des indicateurs de technicité

Imperméabilité, respirabilité et coupe-vent sont les trois fonctions essentielles d’un bon vêtement. Le niveau d’imperméabilité est un très bon indicateur de technicité, il se mesure en Schmerber  (centimètre de colonne d’eau) ou en millimètre de colonne d’eau : plus la valeur est élevée, plus le vêtement est étanche et résiste aux conditions extrêmes. Une membrane à 5 000mm suffit pour un pratiquant occasionnel, quand 15 à 20 000mm garantissent une meilleure performance dans la durée.

Quant à la respirabilité, c’est-à-dire la capacité du vêtement à retenir la chaleur et à évacuer la transpiration en cas d’efforts intenses et/ou prolongés, là encore, plus le chiffre est élevé, plus le vêtement est respirant donc technique. Elle se mesure en g/m2/24h et va de 3 000 à plus de 40 000 g/m2/24h pour les membranes hautement respirantes.

Veste avec membranes - Technologie GORE-TEX®

Technologie GORE-TEX®

Les dernières avancées technologiques

La dernière tendance est de placer la membrane à l’extérieur du vêtement et non d’être laminée sous le tissu, c’est le cas de la membrane Outdry de Columbia et de la membrane ultra-légère de Gore-Tex nommée ShakeDry. L’avantage, outre la légèreté, c’est qu’il n’est plus nécessaire de réactiver l’apprêt déperlant comme pour une Gore-Tex classique (qui nécessite de l’entretien). Sur ce nouveau type de veste, comme sur un ciré, l’eau ruisselle quand on secoue le vêtement.

 

Cet hiver, restez au sec !

110