Ça roule : les tendances VTT 2018

212

Il est temps de ranger ses skis pour une autre forme de glisse : en montagne, l’été rime avec VTT. Très dynamique, le monde du VTT est en constante évolution. Alors quelles sont les tendances VTT en 2018 ? WELOVESKI les décrypte pour vous avec l’expert Clément Martin, chef de produits VTT chez Scott.

Modèle E-Genius de Scott © Grant Gunderson

Modèle E-Genius de Scott © Grant Gunderson

Les dernières évolutions dans le VTT

Les VTT se divisent en 2 catégories : les semi-rigides à suspensions avant et les tout-suspendus avec suspensions avant et arrière. Ces dernières années, les VTT tout-suspendus ont gagné du terrain car ils sont devenus plus légers et efficaces, mais aussi parce que la pratique du VTT a évolué et emmène les vététistes sur des sentiers plus accidentés, sur lesquels la suspension arrière offre confort et sécurité.

Pour autant, les évolutions majeures se sont surtout portées sur les formats de roues et de pneus, ainsi que sur l’intégration des différents composants et accessoires sur le vélo. Longtemps discutée, la succession des roues 26’’ par le 27.5’’ ou 29’’ semble s’être stabilisée et est maintenant largement partagée entre les deux formats (27.5 et 29). Il y a un engouement pour les vélos polyvalents offrant un plus grand débattement tout en maintenant un poids léger. La versatilité est donc une des tendances fortes en VTT. Scott propose d’ailleurs un nouveau VTT d’enduro versatile qui, grâce à ses roues facilement interchangeables, permet d’avoir deux formats de roue, le format 27,5 Plus et le format 29.

Quant aux pneus, ils ont tendance à être plus larges qu’auparavant et sont finalement disponibles dans une variété de formats plus ou moins privilégiés selon les pratiques du VTT. Ces pneus à plus gros volume procurent plus d’accroche et de confort sans négliger le rendement.

>>  Fuseau ou pantalon baggy ?

L’intégration a été au centre de toutes les attentions pour offrir d’un côté des composants plus intégrés – comme le  nouveau combo Syncros qui combine le cintre et la potence en une seule pièce de carbone – et de l’autre des accessoires intégrés, comme des outils multifonctions rangés dans le porte-bidon ou des supports GPS intégrés dans la potence.

 

VTTAE – VTT à assistance électrique – le courant passe !

Véritable phénomène de société, le vélo à assistance électrique (le VAE) connaît une croissance significative : en 2012, il s’est vendu 46 000 VAE en France et plus de 200 000 en 2017. Une forte progression qui reste encore dérisoire par rapport aux 3,034 millions de vélos vendus en France en 2016. La part de marché du VAE n’étant encore que de 8% selon l’Union Sport & Cycle. Dans ce marché du VAE, on constate une adoption grandissante du VTTAE (VTT à assistance électrique) par de plus en plus de cyclistes. Avec le e-Bike ou VTTAE, pas besoin de recharger vos batteries, celle du vélo suffira pour vous propulser et accéder en toute facilité aux plus beaux parcours de montagne. C’est aussi une bonne manière d’harmoniser les différents niveaux pour une famille.

Le marché du VAE évolue très vite en terme technologique. Aujourd’hui, le parc se renouvelle sur des batteries internes avec des longévités plus importantes. En effet,  l’intégration a été un élément important dans l’évolution des VTTAE ces dernières années, particulièrement au niveau des composants électriques comme le moteur et la batterie. Aujourd’hui, il faut parfois regarder de près pour réaliser qu’il s’agit d’un VTTAE ! Cela a également eu un impact sur la géométrie, qui est libérée des contraintes que ces éléments pouvaient apporter. Les géométries des cadres ont ainsi pu être améliorées et sont aujourd’hui développées spécifiquement pour cette pratique.

>>  Les dix commandements de l’apprenti skieur

Les magasins où il est possible de louer du matériel à assistance électrique ne cessent d’augmenter et les destinations touristiques travaillent ensemble intelligemment pour mettre en place des zones de recharge pour les randonnées itinérantes.

Modèle Genius de Scott, image prise dans le Valais © Keno Derleyn

Modèle Genius de Scott, image prise dans le Valais © Keno Derleyn

Femmes & enfants d’abord ?

En VTT, et en particulier pour les tout-suspendus, on constate le retour depuis deux ans des géométries de cadre unisexes. Ce qui n’empêche pas dans les gammes développées spécialement pour les femmes (comme la gamme Contessa chez Scott), de placer les efforts dans l’ergonomie et le choix de composants adaptés à la cycliste féminine : ratios de transmission plus petits, selles ergonomiques, guidons plus étroits, suspensions plus adaptées au poids moyen des femmes. L’offre s’élargit également à tous les niveaux de pratique : du VTT de course haut-de-gamme au vélo confort fait pour les petites sorties dominicales. Le VTTAE marche aussi très fort auprès des femmes !

Pour les vélos enfants, la tendance va vers des vélos plus faciles à utiliser pour les bambins, que ce soit au niveau des composants comme les freins ou au niveau du design des cadres, plus maniables et ergonomiques.

 

Et voilà, il ne vous reste maintenant plus qu’à faire votre choix ! Le VTT, c’est Very Tip Top !

 

 

 

212