La laine ne gratte pas ! Découvrez les vertus du mérinos.

49

Non, la laine, ça ne pique pas. Revenue sur le devant de la scène grâce aux sous-vêtements en mérinos, plébiscitée dans l’outdoor, la laine se décline sur toutes les couches. Un retour gagnant on ne peut plus naturel pour cette fibre séculaire. WELOVESKI vous dit tout sur cette fibre naturelle aux nombreuses vertus.

Flaubert dans Madame Bovary évoque la robe de mérinos bleue d’Emma, un tissu cher et recherché au XVIIIe siècle. Fibre séculaire et universelle tombée dans l’oubli avec l’avènement et la propagande du synthétique dans les années 1990-2000, la laine opère une véritable OPA via le mérinos depuis 2010. Cette fibre vertueuse a repris ses droits et beaucoup de marques l’utilisent, surtout pour les 1èmes couches et les chaussettes, mais aussi pour les 2ème couches, plus rarement en 3ème couche.

 

Une fibre vertueuse

Ortovox-Merinos Detail 3

L’engouement est durable comme cette fibre naturelle renouvelable aux moult qualités. Le mérinos agit comme une climatisation : il tient chaud quand il fait froid et garde au frais quand il fait chaud. Thermorégulant, il répond aux grands gradients de températures. Avec ses petites écailles, il a une grande capacité d’emprisonnement de l’air, le meilleur isolant qui soit.

Naturellement antibactérien, il élimine les mauvaises odeurs et nécessite bien moins de lavages que les vêtements synthétiques.

Cette fibre remarquable peut aussi absorber plus de 30% de son poids en humidité. Des tests prouvent que le mérinos respire autant qu’un synthétique, il sèche seulement un peu moins vite, mais si c’est pour le laver le soir pour le réutiliser le lendemain, inutile de laver quotidiennement un produit qui ne sent pas ! Si la motivation pour un séchage rapide est la peur du petit frisson au sommet d’une montagne après un effort, elle est infondée car cette matière intelligente crée de la chaleur avec l’humidité : même mouillé, on reste au chaud, ce qui n’est pas le cas des fibres synthétiques.

>>  Éco-conception : skis, snowboards et accessoires

« Ca gratte », pléonasme pour les pulls en laine de grand-papa, contre-vérité pour le mérinos. Si le mot « laine » pouvait avoir une image négative, les gens l’associant aux pulls d’antan épais et rêches, l’emploi du terme mérinos y remédie. Confort et douceur sont constituants du Mérinos.

 

Bataille des microns

Ortovox-Merinos Detail 1

Une douceur obtenue grâce à l’extrême finesse de la fibre rendue possible avec les progrès technologiques. En effet, les nouvelles machines à filer et tisser permettent de réaliser des tissages très fins impossibles 30 ans en arrière, les fils cassaient. Le micron est déterminant en terme de douceur. Une fibre de laine traditionnelle ne mesure pas moins de 22 microns de diamètre. Or une fibre de laine mérinos fait entre 16 et 22 microns contre 60 microns pour un cheveu ! Avec un si faible diamètre, le mérinos n’irrite pas comme le pull de grand-père tricoté avec des laines anglaises de 30 à 40 microns !

En général, la finesse de la fibre varie selon les couches. Entre 16 et 18 microns pour les vêtements à porter à même la peau, et entre 21 et 24 microns pour des 2èmes couches à partir de 190g (épaisseur du tissage) ou des chaussettes. Mais attention « plus le micron est faible, plus on est sujet au boulochage » prévient Henry Soulier de Henjl. Il existe plusieurs races de moutons mérinos et la qualité de la laine est loin d’être homogène.

 

Comment faire la différence entre une laine de bonne qualité et de mauvaise qualité ?

 120 MERINO COMPETITION LONG SLEEVE ORTOVOX

La ligne de premières couches 120 MERINO COMPETITION signée Ortovox offre une parfaite autorégulation de la température et un confort optimal, y compris lors d’efforts intenses.

La qualité se mesure à la taille de sa fibre : le micron. Plus il est faible, plus elle est douce. La couleur est aussi un indicateur : une laine de qualité sera plus écrue qu’une laine à tendance jaune. La laine est comme le vin, de nombreux paramètres jouent sur sa qualité dont la météo. Une saison trop pluvieuse a pour résultante des fibres plus longues et plus épaisses. Ainsi qu’une saison trop sèche ou trop chaude aboutit à un mérinos plus fin mais plus court, donc des fibres cassantes. Les lieux de production sont importants, la traçabilité du produit aussi pour bannir la maltraitance animale.

>>  La révolution des chaussures de ski pour 2018/2019

 

Un produit premium en mérinos coûte 20 à 30% de plus qu’un vêtement synthétique comparable, mais il est bien plus durable.

 

Essayer le mérinos, c’est l’adopter !

 

SWISSWOOL ZEBRU JACKET W - ORTOVOX

La laine entre dans la composition des vestes isolantes à porter en deuxième ou troisième couche. Ici la veste en stretch Zebru d’Ortovox. Des canaux stretch techniques dans la garniture légère en SWISSWOOL® 70 g/m2 procurent à la matière isolante en provenance des Alpes Suisses une élasticité extrême. Chez cette marque suisse, tout tourne autour de la laine en matière de vêtements depuis 1988.

TOFANA JACKET M MERINO LIGHT SKIN - ORTOVOX

Dans la famille des Softshells fines, la veste TOFANA de la marque suisse Ortovox est une symbiose de légèreté, respirabilité et confort, grâce aux fines fibres de laine mérinos de Tasmanie à l’intérieur. A l’extérieur, le polyamide résistant à l’abrasion protège contre le vent et les intempéries. Une veste idéale pour les randonneurs ambitieux.

 

49