Lunch et goûters en alpage : les bonnes adresses

18

Pour avoir un bout de montagne dans votre assiette, rien de tel que de s’offrir un déjeuner ou un goûter en alpage. Voici la sélection de WELOVESKI, liste non exhaustive !

Pour vous régaler de choses simples et goûteuses, montez donc en alpage. Déguster des plats mitonnés par les paysans, restaurateurs ou gardiens de refuge au beau milieu des champs occupés par des troupeaux en profitant d’une vue exceptionnelle sur les cimes, est une expérience rare à la portée de toutes les bourses. Accessibles en randonnée et parfois via une piste carrossable, refuges et fermes d’alpage sont faits pour les adeptes de produits du terroir et de circuits courts. Pas d’intermédiaire, les produits de la ferme aboutissent directement dans votre assiette.

 

En alpage, on en fait tout un fromage

Abondance, Beaufort, Chevrotin, Reblochon, Tome des Bauges, les fromages A.O.P. des Alpes françaises ont plus de saveur dégustés à la ferme en alpage. Nombreux sont les agriculteurs à proposer des goûters et repas traditionnels, avec, en prime, la visite de la ferme.

Dans les Aravis, capitale du Reblochon, vous aurez l’embarra du choix : à la Clusaz, La ferme des Corbassières avec sa vue panoramique sur la chaîne est prisée pour sa Reblochonnade et ses goûters généreux avec tartine au Reblochon, confiture maison et jus de fruits locaux. A Manigod, la Ferme de la Tête où l’on est agriculteurs de père en fils depuis 4 générations est isolée et propose un savoureux goûter. Non loin sur le Charvin, l’Alpage du Freu propose des plats élaborés à partir des produits de la ferme, à déguster en terrasse ou dans l’ancienne étable.

>>  Pistes ludiques, ski fitness, wellness, hôtel perché, les tendances en station

Aux Gets, Véronique, Gilles et leurs filles emmontagnent avec leurs 65 chèvres alpines à La Ferme de Magy et vous régalent de goûters en alpage et de fromages frais aux déclinaisons aromatisées et originales ou de « bouchons » prisés pour l’apéritif.

A Châtel, la Ferme-auberge d’alpage Chez Denis, sert des plats à base du fromage d’Abondance fabriqué sur place l’été.

Face au Mont-Blanc et les Aiguilles Croches ou à l’étendue vierge du Col de Véry, à 1893m d’altitude, l’Alpage de Pré Rosset propose dans une authentique ferme de 1853 une viande produite par ses soins aux côtés des plats savoyards (tartiflette au reblochon fermier, fondue tout au beaufort…) et d’autres plats mettant en valeur les produits locaux : soupe de risotto alpin, crumble au fromage de chèvre, pomme tiède au caramel mou…

Assiette Alpage

A gauche, au déjeuner beignets de pommes de terre et charcuterie servis au refuge du Danay à Saint-Jean de Sixt. A droite un goûter copieux avec l’incontournable Reblochon Fermier.
Crédit : Sandra Stavo-Debauge

Des plats mitonnés par les paysans et gardiens de refuge

Dans le pays du Mont Blanc, Le Refuge du Lac Blanc est réputé pour sa merveilleuse tarte aux myrtilles et sa vue magique sur tout le massif du Mont Blanc. Au-dessus du Village du Tour à Chamonix, le restaurant L’Alpage de Balme dans un chalet d’alpage à 1990 m propose des plats traditionnels de la cuisine savoyarde et des tartes aux fruits maison avec une vue exceptionnelle sur le Chardonnet, le glacier du Tour et la chaîne du Mont-Blanc. A Saint-Nicolas de Véroce, Le Gouet, est la petite table cachée d’été.

>>  Éco-conception : skis, snowboards et accessoires

Dans les Aravis, à la Buvette de Paccaly, au pied de la combe éponyme à La Clusaz, la cueillette des fleurs de montagne du jour par Astrid arrive tout droit dans votre assiette, assaisonnant salades et omelettes, dans un cadre enchanteur. Un peu plus loin, délectez-vous des beignets de pomme de terre du restaurant refuge de la Bombardelle sur la commune du Grand-Bornand. A Saint-Jean-de Sixt, sur le Danay, le refuge éponyme vous sert ses fameux beignets de pommes de terre à la recette jalousement gardée mais aussi la bière locale l’Aravissante.

Arêches-Beaufort est connu pour son Beaufort et si le gîte-ferme de Plan Mya planté au milieu des pâturages à 1860 mètres d’altitude produit son lait, il élève aussi des escargots à déguster en ravioles, rissolade, escargotine ou autres escargots en coquille ou croquille !

Au Refuge du Fond des Fours, pépite paumée dans la montagne au cœur du Parc National de la Vanoise, Claire vous régale de sa fameuse omelette au lard et de produits locaux et bios.

A 3km de Bonneval sur Arc, au cœur du hameau de l’Ecot, décor des films Belle et Sébastien savourez Chez Mumu dans une ancienne ferme restaurée des saveurs uniques et des spécialités « maison » salées et sucrées : flan de chénopode, langue de bœuf, fromage blanc de l’Ecot avec sa délicieuse confiture de rhubarbe sauvage.

En Oisans, Cécile a perché sa ferme baptisée La Ferme du Champ Perché à 1650 m d’altitude pour cultiver des légumes et offrir une « montagne de biscuits » sucrés ou salés aux visiteurs.

Corbassieres

A La ferme des Corbassières à La Clusaz, les Donzel produisent leur Reblochon fermier de mère en fils. Ils proposent des repas et goûters généreux avec en prime, une vue sur la chaîne des Aravis.
Crédit : Sandra Stavo-Debauge

Vous a-t-on mis l’eau à la bouche ?

>>  Top 5 des expériences à vivre en famille en montagne
18