Les via ferrata des Alpes

49

A mi-chemin entre l’escalade et la randonnée, la via ferrata permet d’accéder à des parcours en hauteur en famille ou entre amis, sans avoir besoin de compétences en escalade, pour toucher la verticalité des doigts. Les Alpes sont richement dotées en via ferrata, WELOVESKI vous en dévoile quelques-unes.

La France compte plus de 150 via ferrata, dont plus de la moitié dans les Alpes. Grâce à un système d’échelons, de ponts et de câbles accrochés à la roche, vous évoluez à flanc de montagne dans un itinéraire tracé dans une paroi rocheuse. Une activité pouvant être vertigineuse et assez sportive selon la longueur.

 

Les Hautes-Alpes : pionnières

Dans les Ecrins, à la Freissinières la via ferrata de la Falaise fut la première à voir le jour en 1988. Restée assez sauvage, exposée plein Sud sur une falaise de calcaire dont le rocher est souvent patiné à force de passages, elle est moins équipée que des via ferrata plus récentes, mais elle demeure accessible aux familles. Longue de 800m avec 300 mètres de dénivelés positifs, elle compte deux tronçons avec échappatoire.

A Saint-Etienne-en Dévoluy, vivez une expérience singulière à la Via Souterrata de la Tune qui a la particularité d’être souterraine. Vous pénétrez dans les profondeurs du Devoluy grâce à une succession de chatières.

http://www.hautes-alpes.net

 

En Haute-Savoie : des panoramas grandioses

A La Clusaz, la via Yves Pollet-Villard en place depuis plus de 20 ans est longue de 700m, entre 1500 et 1800m d’altitude. L’itinéraire spectaculaire domine la route du Col des Aravis. Il est sportif surtout si la roche est mouillée
© Sandra Stavo-Debauge

Honneur aux deux dernières installées depuis l’été 2018 : ludique, la via La Cordée des Dahuts se prête à l’initiation dans un cadre magique à la Sambuy, au bout du lac d’Annecy. A Saint-Gervais Mont-Blanc, la via ferrata du Parc Thermal est plus ardue avec 3 tronçons dont un difficile avec des surplombs et le dernier très difficile avec des dévers montants. Complète, elle se compose de passerelles, de ponts de singe, d’un pont népalais de 45m, d’une tyrolienne en plus des échelles et filets.

>>  Le top 10 des bike parks en France

Haut lieu de l’alpinisme et de la grimpe, Chamonix ne compte qu’une via ferrata depuis 2016  : à proximité de l’arrivée du téléphérique de la Flégère, à 2000m d’altitude, la via ferrata des Évettes se singularise par ses 2 sections bien distinctes : via ferrata pour commencer avec pont de signe, pont népalais et 2 échappatoires, suivie d’une via cordata offrant ainsi l’opportunité de s’initier à ceux qui veulent franchir le pas de la randonnée alpine vers l’escalade et qui sont équipés de corde et dégaines. Panorama exceptionnel sur la chaîne du Mont-Blanc.

Le massif des Bornes-Aravis est richement doté : à La Clusaz, la via Yves Pollet-Villard tracée à flanc de falaise, celle de Borderan, est spectaculaire et vertigineuse. Equipée d’échelons, d’une passerelle suspendue à plus de 80m de haut, composée de deux tronçons, elle offre un échappatoire avant et après le surplomb final de toute beauté. Attention, elle est sportive !

Dans la station voisine du Grand-Bornand-Chinaillon, la longue via de la Tour du Jalouvre au col de la Colombière très aérienne est connue pour sa difficulté et renommée pour son panorama grandiose sur la chaîne des Aravis.

 

En Savoie, l’embarra du choix !

La Savoie offre une grande diversité de sites. Parmi les incontournables, celle du Roc du Vent à Arêches-Beaufort est accessible au plus grand nombre avec un panorama éblouissant sur les barrages de Roselend et la Gittaz, la Vanoise, le Grand Paradis et le Mont Blanc. Le parcours évolue sur une boucle de 4 à 5 heures entre rochers, sentiers escarpés et escalade. Le câble et les échelons facilitent l’ascension jusqu’au Roc du Vent à 2326 m d’altitude et la descente est ponctuée de surprises : canyon, crêtes, pont népalais, tunnel et cheminée…

>>  Quel matériel pour grimper ?

En Maurienne, Valloire dispose de 3 via-ferrata : les jeunes crapahuteurs pourront s’initier dans la via ferrata de Poingt-Ravier. Les initiés pourront enchainer la via ferrata du Télégraphe avec celle de Saint-Pierre à Valloire durant 800m de dénivelé. Enfin, les plus expérimentés pourront jouer avec 3 passerelles et un pont de signe népalais dans la Via Ferrata du Rocher Saint Pierre.

Méribel peut se targuer d’avoir la via ferrata la plus haute de France : à une altitude moyenne de 2 700 m, la via ferrata de Burgin / Croix des Verdons vous plonge dans une ambiance montagne. Au terme de cette ascension, la via des Verdons et son panorama qui s’étend du Mont Blanc jusqu’à la Suisse tiendr toutes ses promesses… Quant à la Via Ferrata du lac de la Rosière, c’est la via d’initiation par excellence dès 9 ans. https://guides-meribel.com

La Via ferrata de La Rosière en Collective à Méribel est un itinéraire d’initiation à partir de 9 ans. Une vraie promenade équipée d’échelles au dessus du lac et d’un pont Népalais de 57 mètres de long. Itinéraire d’initiation pour toute la famille, entre ciel et terre.
© Méribel/dr

Cet été, prenez de la hauteur !

Post-It :

Le dernier topo, «  Via ferrata françaises, 166 parcours » Bernard Ranc aux éditions Gap est sorti en juin 2019. Une 4ème édition, revue et actualisée avec notamment les via des Alpes, Jura, Vosges Massif Central et les nouveautés, mon tout illustré par des croquis et 400 photos. Livre broché, souple de 288 pages auquel Pierre Tardivel à grandement contribué à l’’actualisation avec textes et photos pour les Alpes. A se procurer d’urgence sur http://www.montagne-librairie.com/Via-Ferrata-Francaises

>>  Les clefs pour bien choisir son sac à dos

 

Liens utiles :

https://www.ffme.fr/site/via-ferrata-liste.html

http://www.laviaferrata.net

49