La saga des remontées mécaniques – Episode 2/3

277

En dévalant les pistes, songez-vous à l’inventivité déployée pour que vous puissiez remonter la pente ? En France, les remontées mécaniques sont passées en cinquante ans d’un débit horaire de douze personnes à plus de quatre milles ! WELOVESKI vous narre l’évolution des remontées mécaniques en trois épisodes. Ce deuxième épisode couvre l’entre-deux guerres et l’après-guerre.

Le premier épisode nous a laissé au milieu des années 30, avec l’apparition des téléskis. Différentes sortes d’engins fleurissent dans une anarchie de styles, au gré des inventions d’autodidactes, alors en pleine recherche : le téléski à ceinture détachable construit en 1935 à Tignes, l’introduction du pylône métallique par Poma en 1937, des attaches fer à cheval imaginées par Dantelot en 1938 sur les téléskis de Font-Romeu, d’Aiguille dans le Queyras, de Vars ou du Mont Dore dans le massif central, le téléski à pioche en 1938…

Le téléphérique le Bellevue aux Houches mis en service dans les années 30. © Sandra Stavo-Debauge

Le téléphérique le Bellevue aux Houches mis en service dans les années 30.
© Sandra Stavo-Debauge

Ces inventions ont contribuées à l’évolution des « tire-fesses ». L’appellation est due à l’invention par Poma en 1945 du disque en plastique au bout de la perche qui remorque les skieurs par les fesses ! La sellette en T puis en forme de selle de vélo fut remisée au placard ! En 1945, on comptait cinquante téléskis dans les Alpes françaises. Il aura fallu quinze années de bidouillages pour aboutir au téléski avec perche télescopique (1947) que l’on connaît encore aujourd’hui.

1945 fut aussi marquée pat l’arrêt d’un engin hybride suite à l’accident tragique de l’un des deux télétraîneaux de La Clusaz qui coûta la vie à cinq personnes. Le télétraîneau, mi-téléski, mi-luge ou traîneau en bois, est un engin lourd et malcommode qui fut mis en service d’abord en Suisse en 1924, avant d’arriver en France au début des années 30. Le skieur prend place dans une luge tractée par câble, la téléluge, ou sur un traîneau. Celui de La Clusaz avait dix-huit places assises. Le télétraîneau fut aussi tracté par une vache, comme à Villard de Lans, en 1934. Le bovidé rejoindra bientôt son étable remplacée par un moteur à vapeur. On comptait trente-trois appareils de ce type en 1939.

Le modèle de téléski tel qu’il fut inventé par Poma en 1947 avec perche télescopique et rondelle sous les fesses est toujours en service. Ici dans l’Espace San Bernardo la Rosière-La Thuile. © Sandra Stavo-Debauge

Le modèle de téléski tel qu’il fut inventé par Poma en 1947 avec perche télescopique et rondelle sous les fesses est toujours en service. Ici dans l’Espace San Bernardo la Rosière-La Thuile.
© Sandra Stavo-Debauge

Fin des années 40, le retour des téléportés

Nous voilà début 1947. Le débit horaire augmente fortement grâce à une innovation française : Gabriel Julliard procède à l’essai de son premier télébenne à Valloire. Le télébenne de la Setaz sera mis en service en 1948 : neuf bennes montantes et neuf bennes descendantes transportent 350pers/h. Ces pots de yaourt dans lesquels on accède par l’arrière resteront en place à Valloire jusqu’en 1980. Dès 1949, le télébenne investira diverses stations de Chartreuse, de Savoie, Haute-Savoie et du Jura.

>>  [La Mode des Montagnes] Tendances vêtements et accessoires hiver 2015/2016

C’est en 1948 qu’apparaît le premier télésiège monoplace fixe de France, à Peisey.

1951 est une autre année marquante de l’histoire des remontées mécaniques : le tout premier télécabine français, des œufs de deux places, compte à peine moins de débit que le télébenne, avec 325 pers/h. Villard de Lans, à Cote 2000, a la primeur de cette nouvelle installation de 1850m de long et 600m de dénivelé, aux 56 œufs multicolores.

Le téléphérique renaît avec, en 1952, la mise en service du téléphérique de la Saulire à Courchevel, mais aussi celui du Taoulet à La Mongie. En 1956, Applevage, spécialiste d’appareils de levage et de manutention, construit le téléphérique de Beauregard à la Clusaz, avant de disparaître. La société avait notamment construit le téléphérique de Solaise à Val d’Isère en 1942.

 

Le troisième épisode traitera de l’âge d’or du ski des années 1960-70, jusqu’au haut débit du XXIe siècle. A Suivre

277