Le bootfitting kezako ?

579

Skier sans avoir mal ou froid aux pieds, c’est possible. Grâce aux progrès du bootfitting c’est-à-dire la personnalisation des chaussures de ski, de la semelle interne au chausson en passant par la coque. Grâce aussi aux scanners 3D qui analysent la morphologie des pieds. WELOVESKI se met à vos pieds.

Sportihome, l’app 100% outdoor pour voyager au plus près des spots !

Le confort du pied et du skieur ne cesse d’être amélioré. Chaque pied étant unique et chaque skieur ayant des besoins différents suivant sa pratique ou son niveau, bien équiper ses pieds ne s’improvise pas. L’expertise des spécialistes est primordiale pour que le skieur se sente bien dans ses pompes ! « Comme l’on construit une maison en commençant par les  fondations, puis les murs pour finir par la toiture, il faut suivre un cheminement logique pour trouver chaussure à son pied », lit-on dans le communiqué de SIDAS, spécialiste du pied.

 

Parce que la chaussure doit s’adapter au pied et non l’inverse

 

Le travail du bootfitter consiste à analyser le pied et les besoins du skieur pour lui préconiser le bon modèle de chaussure. Si besoin, il fait aussi la semelle, moule le chausson, et fait des déformations de coque. « Le bootfitting est une technologie peu visible qui garantit le confort total dans une chaussure de ski. Un bootfitter, c’est surtout quelqu’un qui va prendre du temps avec son client pour lui trouver ce dont il a besoin, il a aussi un rôle de conseil dans le choix des chaussures. Il faut être passionné par le pied et qualifié. La personnalisation est un outil unique pour créer un rapport avec le client et son bien-être. En faisant appel à un spécialiste du bootfitting, vous n’aurez plus jamais mal aux pieds ! », confie Guy Portaz gérant d’Intersport Norma Sports à La Norma.

>>  Le top 3 des engins glissants non identifiés

 

La semelle avant tout

 

La semelle dite de propreté fournie dans vos chaussures de ski n’a pas de fonction mécanique. En revanche, une semelle moulée à l’empreinte de votre pied par un bootfitter apportera une réponse à 50% des problèmes de pieds. Elle est un élément clef du confort.

Chez Sidas, entreprise voironnaise créée il y a quarante ans par trois moniteurs de ski passionnés pour trouver des solutions pour le confort des pieds, la technologie Custom personnalise les semelles à 100 %. Les semelles sont chauffées puis moulées à partir des empreintes de chacun pour épouser totalement la morphologie des pieds et apporter plus de bien-être.

Une semelle personnalisée est une évidence pour les compétiteurs de ski, en revanche, elle est trop souvent négligée pour le ski loisir, à tord. Elle permet d’offrir au pied un support stable et morphologiquement adapté pour limiter les mouvements et améliorer la proprioception plantaire déterminante dans le déclenchement et la conduite.

Dans le bootfitting, c’est par la semelle qu’il faut commencer. Les bénéfices d’une semelle sont nombreux : confort accru, moins de fatigue et plus de précision. Une semelle à son pied évitera également la compression des vaisseaux sanguins et d’avoir froid aux pieds.

 

La déformation de la coque de la chaussure

 

La déformation de la coque, la partie plastique externe de la chaussure, demande une expertise et se fait à l’appréciation du technicien. « Le principe est de déterminer l’endroit où le client a mal et de déformer la coque de la chaussure. On la chauffe par un système infrarouge et on la déforme avec des vérins, la finalité étant que la coque épouse la forme du pied du client », explique Guy Portaz.

>>  Qui est le skieur le mieux payé au monde ?

 

Le chausson

 

Reste à faire le bon choix de chausson. Vous aurez le choix entre :

1) le chausson traditionnel ou le chausson dit « custom fit » proposé par la marque de chaussure,

2) le chausson thermoformable que le skiman passe dans un four spécial pour le mouler à votre pied,

3) le chausson injecté dans lequel le bootfitter injecte une mousse PU qui vient remplir les vides entre le pied, le chausson et la coque, afin de le personnaliser. Il existe deux types de chaussons injectés : l’un typé confort, l’autre typé racing.

 

Le scanner du pied : le futur en marche

 

L’analyse du pied est capitale dans le choix d’une chaussure de ski. Une bonne mesure du pied comprend la longueur du pied en mondopoint, la mesure latérale et la largeur des métatarses, la hauteur du coup d e pied et la forme du talon pour la pince talon. Pour se faire, de plus en plus de magasins s’équipent d’un scanner 3D : cet appareil effectue des mesures imparables du pied. Certains modèles font même un scan 3D du pied avec les répartitions d’appui.

C’est le futur !

579