Top 5 des snowparks en France

156

Le premier snowpark a vu le jour en 1993, pour les snowboardeurs, à Avoriaz. Aujourd’hui, ils sont conçus pour tous, pour peu que vous soyez munis de skis à double spatule. WELOVESKI vous livre son top cinq des snowparks en France.

N°1 – Avoriaz : la pionnière, toujours loin devant

Avoriaz est la station favorite des snowboardeurs depuis plus de trente ans. Ils représentent 21% de sa clientèle alors que la moyenne nationale est de 10%.

Selon l’enquête satisfaction de la station, 57% de ses clients fréquentent ses espaces ludiques, soit environ 43.000 personnes. Pionnière, la station des Portes du Soleil garde le leadership. Elle met la gomme avec quatre snowparks et deux half pipe, des propositions pour tous les niveaux et tous les âges.

Avoriaz se donne les moyens de ses ambitions : 400 000 € de budget annuel pour ses parks avec six shapers, quatre chauffeurs, trois machines.

 

Les différents parks :

 

– Snowpark d’Arare : niveau expert

Longueur du run : 1000 m

28 modules, avec 3 kickers et 1 Hip XL, 1 Boarder cross, et divers boxes, rails et kickers entre M et L et un mini pipe.

 

 – Snowpark de la Chapelle : niveau intermédiaire

Longueur du run : 350 m

27 modules, 4 lignes de kickers (XS, S, M, L), deux lignes de boxes/rails (S et L).

 

– The Stash : tous niveaux

Le premier park écologique développé en partenariat avec Burton Snowboards avec des modules en bois.

Longueur du run : 1 400 m

45 modules et un Snake Run, avec 3 lignes de niveau M, L et XL.

 

– Lil’Stash : niveau débutant.

>>  Playlist estivale et festive des cimes : l’agenda des stations

Le petit frère écologique de The Stash pour les enfants de 6 à 14 ans.

Longueur du run : 1 000 m

5 boxes entre XS et S, 5 kickers XS + un Snake Run + une ligne de woops.

Infos sur les parks : www.snowzone.fr

 

 

N°2 – Les 2 Alpes : un snowpark hiver comme été

 

La station de l’Oisans qui a grandi avec le snowboard a créé son premier snowpark en 1994, l’été sur le glacier, puis l’hiver dans la foulée ! En 2013, le snowpark (hiver) a laissé place à un espace plus ludique pour l’ensemble des pratiquants : « Les 2 Alpes freestyle land ». L’été, le snowpark demeure le spot de renommée internationale grâce à l’ouverture du glacier.

 

A 3200 mètres / secteur GLACIER

Un HALF-PIPE (le même module que l’été – ouverture en mars et avril).

 

A 2600 mètres / secteur TOURA

EASY PARK : espace freestyle facile doté de virages relevés, mini pipe, mini rails, bosses et tables à la mesure des freestylers en herbe.

FAMILY PARK : parcours de virages relevés, bosses, woops… Pour se défier entre amis ou en famille.

PARK AVENUE : espace réservée au jib avec un environnement urbain où abris bus, cabine téléphonique ou rampes d’escalier deviennent des modules (20).

SLOPESTYLE : enchainement de quatre tables aux transitions douces et aux prises d’élan impeccables.

PARK DE L’ENVERS : une table de taille moyenne, une table plus engageante, lignes de rails de tous niveaux… Un espace pour travailler ses tricks.

Sans oublier la COOL ZONE  avec chaises longues, musique, BBQ et outillage.

 

A 2100 mètres / secteur CRÊTES

Un KIDS PARK pour les enfants pour l’apprentissage du freestyle.

>>  Top 10 des plus beaux domaines skiables de France

 

 

N°3 – Chamrousse : un park XXL

 

Le fief des riders grenoblois a un relief propice à la pratique du freestyle. Son snowpark taille XXL, paraît presque disproportionné par rapport à la taille somme toute modeste de la station de moyenne altitude ! Avec des investissements continus et du terrassement l’été pour les modules, elle ne cesse de l’améliorer. Elle a confié sa conception à Bruno Rivoire, un ancien pro snowboardeur, et ça se sent, les modules sont adaptés aux snowboardeurs qui sont majoritaires sur le site. La scène snowboard s’y presse. Orienté Ouest, le soleil brille toute la journée jusqu’au couchant, un atout. L’équipe du park compte cinq shapers.

 

 

N°4 – Les Arcs : la station des pionniers

 

Le berceau du snowboard avec le film culte Apocalypse Snow, s’est doté d’un snowpark dès 1998. L’hiver dernier, il a enregistré 741 790 passages ! Il est entretenu quotidiennement par quatre shapers professionnels. Il se compose d’une ligne rouge de 500 mètres avec une succession de quatre modules, un mini pipe de 80 mètres et de kicks pour riders confirmés. Une ligne noire de 500 mètres avec treize modules, une succession de kicks, de tubes, de walls, de rails pour les pros rideurs. En fin de saison, il réunit les snowboardeurs iconiques avec la John Doe Session.

 

N°5 – Isola 2000 : un boardercross permanent

 

La station des Alpes Maritimes compte deux médaillés olympiques de snowboard cross, Tony Ramoin et Julia Pereira. Elle capitalise à fond sur le snow. Quatre personnes et un chauffeur sont dédiés à ses espaces freestyle, au nombre de trois : un park pour le haut niveau avec un gros big air, un espace rouge pour les riders de niveau intermédiaire et une zone pour les débutants. Elle compte en outre un des plus beaux boardercross de France. Il a la particularité d’avoir été façonné en dur, ce qui lui permet d’être ouvert du début à la fin de la saison.

>>  3 QUESTIONS À JULIE POMAGALSKI

 

 

Mentions spéciales à :

Tignes qui s’associe cet hiver avec la marque DC ce qui augure du meilleur pour son park qui accueillera les riders internationaux.

Vars, Méribel, Font Romeu, Saint-Lary, Cauterets et La Clusaz présentent des parks de bonne facture.

 

Et vous, quel trick allez-vous tenter ?

156